accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > LILLE (quartier Moulins) : Jardin des (Re)trouvailles > Réunions de concertation > 2003

Articles

jardin communautaire des (re)trouvailles, Moulins

Invitation à la 88e réunion de concertation, le mardi 8 avril 2003


et compte-rendu de la 87e réunion de concertation, du 11 mars 2003

Des décisions et des propositions : toutes les informations pour suivre et accompagner "en direct" la vie du jardin des (r)etrouvailles. Un bon outil pour y participer...

Invitation à la 88e réunion de concertation

Le mardi 8 avril 2003, de 18h30 à 20h15 au jardin des (re)trouvailles Face au 11, rue Montesquieu Réunion ouverte à tous !


Proposition d’ordre du jour :

1- Aménagements du jardin (18h30 à 19h30) *-Nouvelles des plantations, des outils,etc... *- C’est l’époque des plantations, de semis : comment on s’organise ? *- organisation de la récupération de l’eau de pluie *- propositions de nouveaux aménagements : temps de mise en place en commun

2- Programme d’animation 2003 (19h30 à 20h00) *- Bilan du vernissage des fenêtres qui parlent *- Le jardin des (re)trouvailles et la proposition de l’association Zart à Tous Droit Voici la transmission d’un courriel suivant que nous avons reçu de Marion Cornette qui est venue à une réunion de concertation. « Objet : les trans fac-quartier moulinoises Bonjour, Je suis Marion de l’association Z’arts à tous droit. Il est déjà prévu que nous organisions une initiation aux percussions et au théâtre au sein du jardin de Moulins dans le cadre des trans fac-quartier moulinoises. Nous voulions donc vous demander s’il était possible d’y organiser le même jour : le 11 avril 2003, un repas "auberge espagnole" étant donné que ce repas était prévu à la salle Courmont et nous n’avons pas les moyens financiers pour assurer la location de la salle. Nous organisons également un forum des associations moulinoises le mercredi 9 avril 2003 de 11h à 17h dans le hall de la Faculté de droit, et nous vous rappelons si vous n’avez pas reçu notre mot que vous êtes invités à y participer. vous pouvez nous répondre par mail à l’adresse suivante : marion.cornette@wanadoo.fr Merci pour votre participation aux journées et à bientôt. Marion. » Je vous rappelle que nous avons pris la décision suivante : nous acceptons que la session de percussion se passe sur le jardin des (re)trouvailles le 11 avril dans l’après-midi. Il s’agit donc de savoir comment se passeront au mieux les échanges entre les personnes du quartier et des étudiants de la fac intéressés, en sachant bien que l’événement se passe un jour de semaine, mais que la pause du midi sur le jardin est souvent agréable par beau temps…

3 Diverses infos AJOnc (20h00à20h15) *- L’écho des Brouettes n°3 sort bientôt : rédacteur moulinois recherchés pour articles sur le jardin des (re)trouvailles (travaux, événements) et les fenêtres qui parlent !


Résumé et décisions de la 87e réunion de concertation,

Le mardi 11 mars 2003.

Une réunion que nous avons décidé sur le jardin dans l’euphorie de la magnifique journée ensoleillée du 9 mars lors de l’atelier mosaïque sur le jardin. Mais, bien que le temps était plus maussade, la réunion dans l’abri fut fort sympathique autour du couscous que Jeannine nous a chaleureusement offert !

Aménagements sur le jardin La grille du jardin (décision de janvier 2003) Nous décidons de nous baser sur les peintures effectuées par les enfants qui ont créé les personnages de la grille pour peindre ceux-ci. Le reste de la grille reste dans l’état, la rouille protégeant elle-même la grille. La création d’une rocaille (décision de janvier 2003). Après discussion, nous décidons de créer une rocaille sur la moitié de la butte aux senteurs. Cette rocaille s’agrémentera de plantes grasses et de plantes aromatique. Il est nécessaire d’apporter du sable et de la matière organique à la terre existante ainsi que de préparer le terrain. L’ instrument à cordes (de Paul Panhuysen décision de mars 2003) Il est resté intact sur le jardin depuis les journées du patrimoine de septembre 2002. Il s’est petit à petit dégradé (rouille). Les enfants l’ont consciencieusement achevé fin janvier. Nous décidons de le reconstruire au printemps à l’identique. Il nous faudra peindre à la peinture antirouille des « caisses de résonance », à trouver...

L’aménagement autour de la mare (décision de février 2003) On décide de poser une barrière légère, symbolique autour de la mare et de sa « zone sauvage » pour mieux laes protéger du piétinement. Ce sera une barrière en petits rondins de bois séparés du sol pour éviter leur pourrissement (des poteaux soutiendront l’ensemble).

Aménagement du sas (décision de février 2003) On décide de désigner un coin pour les chiens et leur maître ayant le sens civique, afin d’éviter au maximum les déjections canines partout !!! Ce coin sera séparé du reste de l’entrée du jardin par une barrière « symbolique » (comme autour de la mare) et un joli panneau devrait bien désigner l’endroit. C’est un essai, les rondins de bois seront là coulés dans une chape en ciment pour éviter les dégradations trop rapides…

Des temps forts d’aménagement, de « travaux communautaires » : Ce sont des temps où l’on décide d’inviter du public à réaliser des choses pour le jardin : des ateliers de jardinage, de plantation, de décoration,... sous une forme conviviale. On fait des tracts « toutes boites » et quelques affiches qui sont mises dans le quartier. On décide de réaliser, en plus des rendez-vous réguliers les samedis (présence de l’animateur les samedis impairs), quelques rendez-vous dans l’année. Il seront prévus au moins un mois à l’avance (soit deux réunion de concertation avant l’événement), comme le temps de l’atelier mosaïque du dimanche 9 mars. On prévoirait un atelier « pyrogravure » en avril

Les achats demandés et validés par le groupe Ils seront déposés sur le jardin : ÿ Lasure protectrice pour objets de jardin en bois et bac à compost. ÿ Terreau (3 sacs de 50 litres) ÿ Bordures en demi-rondins de bois : 8 mètres linéaires pour le pourtour de la mare et deux mètres pour créer le « coin pour chiens » ÿ Poteaux de bois : 4 avec leur « pointes » en acier pour éviter qu’ils ne pourrissent. ÿ Sable (6 sacs de 25 kg) pour la rocaille ÿ Plantes vivace : lupin (à la fin des fortes gelées), achats de graines de tournesols, de cosmos,…

La rubrique Récup’ (Objets qu’il est possible d’amener sur le jardin en vue de leur ré-utilisation) Nous avons besoin en février-mars de : ÿ Grande (c’est-à-dire assez profonds : 20cm minimum) jardinières en plastique (ou mieux en terre cuite)

Temps de réflexion autour de la décoration du jardin des (re)trouvailles

Nous avons eu sur le jardin lors de la réunion de concertation un temps riche de confrontation entre différents points de vue sur ce que doit représenter le jardin des (re)trouvailles en tant que lieu d’accueil et d’expression collective. On sait que l’ambiance sur le jardin est donnée par les détails qui fleurissent ça et là : ce qui fait des jardins communautaires des jardins vivants, changeants, jamais figés. Ainsi les détails ont leur importance, qui n’est certainement pas à exagérer mais à connaître et à faire connaître auprès du public que l’on reçoit dans les jardins communautaires. Cette année, le jardin s’est encore plus enrichi de détails après trois années de longs travaux d’aménagements dits « structurants ». Grâce à un petit groupe d’habitants jardiniers, Jacqui notamment, le jardin a beaucoup évolué ces derniers trois mois.

Des nouvelles réflexions apparaissent donc qui remettent en question l’image que l’on veut donner du jardin parmi celles d’un jardin accueillant et d’un lieu de militantisme. Ces deux aspects (à décliner sous de multiples formes - cela reste à discuter) sont-ils incompatibles ?

Concrètement, une des actions à entreprendre pour réconcilier ces deux aspects est de trouver un pendant au diptyque (deux fenêtres) réalisé récemment, avec comme motif : Minnie et Mickey. Un atelier de création avec des enfants et des adultes autour de ces fenêtres qui nous parlent, qui nous interpellent et qui provoquent le débat semble intéressant à entreprendre. On pourrait mettre sur ces fenêtres des images d’imaginaires qui, pour tout dire, nous aideraient à prendre du recul par rapport à l’imaginaire formaté de Walt Disney.

Pour rappel, le travail sur la grille avec des classes en ARVEJ de l’école Duruy a été un exemple de cette expérience (voyage aux pays des merveilles d’Alice et dans les contes d’Andersen en pleine déferlante Pokémon !!!).

La discussion n’est pas close et pourrait aboutir sur des actions concrètes et collectives.