accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Formations, Grainier, Compost, Fiches techniques, Biocabas > 2 - Le grainier AJOnc > Récolte des graines, conservation, vernalisation ou levée de dormance, semis et entretien des plantules.

Articles

Fiche technique


Récolte des graines, conservation, vernalisation ou levée de dormance, semis.

Traitement préalable

Conservation et stockage des semences avant la levée de dormance qui doit coïncider avec l’arrivée des beaux jours.

Pour les fruits secs : Le but est de favoriser le séchage. On les entrepose donc dans un local aéré et frais (10 - 15 °C). On stocke les graines dans des enveloppes perméables à l’air en remuant régulièrement.

Pour les fruits charnus : On fais simplement sécher le graines des fruits avec peu de chair ( pomme, poire, Nashis, etc...). Si la chair est abondante , on laisse le fruit pourrir puis on le lave, on tamise et on sèche les graines. On les conserves ensuite comme les fruits sec (local aéré et frais)

Trois techniques permettent de lever la dormance des graines ; la stratification, la scarification et le trempage. Elles sont décrites ci-dessous.

Stratification

Les graines de certaines plantes exigent une exposition au froid, généralement à 0,5 à 5 °C, pour sortir de leur dormance. Si vous habitez dans une région froide il suffit de semer comme à l’accoutumé, puis de placer les contenants à l’extérieur. Cette méthode ne garantie pas néanmoins une exposition assez longue à la température appropriée.

Pour augmenter les chances de germination, mettez les graines dans un sac en plastique transparent, avec de la tourbe humidifiée, de la perlite ou de la vermiculite, apposez une étiquette mentionnant le nom de la plante et la date, puis placer le sac au réfrigérateur. Vérifier l’état des graines au bout de 4 semaines. Si elle commencent à germer, procéder au semis. Remettez au réfrigérateur celle qui ne montrent encore aucun signe de germination.

La majorité des graines demandent une exposition au froid de 6 à 8 semaines, parfois jusqu’à 12. Semez toutes les graines au bout de 12 semaines qu’elles aient ou non germé dans le réfrigérateur.

Trempage

On peut lever la dormance des graines de certaines légumineuses, comme le lupin ou les pois de senteurs, en les trempant dans de l’eau très chaude (mais non bouillante) 24h avant le semis. Veillez à ne pas prolonger d’avantage le trempage, car les graines risquent de pourrir. le trempage n’est pas toujours nécessaire, mais si vous récoltez des graines après un été long, chaud et sec, le tégument risque d’être anormalement coriace.

Scarification

Chez certaines plantes, le tégument coriace de la graine agit comme une barrière physique qui l’empêche d’absorber l’eau et de germer. Il existe différentes techniques de scarification. Sur les grosses graines comme le gland, vous entaillerez le tégument avec un couteau bien aiguisé. Veillez cependant à ne pas abîmer l’embryon. vous pouvez également frotter les graines plus petites entre des feuilles de papier de verre. une autre méthode consiste à mélanger les graines et du sable grossier dans un bocal couvert et à agiter vigoureusement. Ceci convient aux graines qui sont trop petites pour être manipulées individuellement.

Semis d’automne ou de printemps ?

Semis d’automne :

Contrainte  : Plantes à hiverner, construction châssis froid ou serre.

Avantage  : Plantes établis, plus vigoureuse, à transplanter dès les premiers jours de printemps. Gare au gelées tardives !

L’entretien des plantules

Faire deux terreaux : un terreau léger et drainant pour les semis ( à base de feuilles mortes décomposés) et un terreau enrichie pour le rempotage. ( à base de compost)

Rempoter les plantules / rempoter les arbres, dès que leur taille le permet / tous les ans, dans du terreau de rempotage.

Apportez un engrais liquide et arrosez généreusement pendant la plaine croissance.

Abritez les semis sous châssis froid pendant l’hiver jusqu’à ce que les plantes soient assez développées pour être installées en pleine terre.

L’endurcissement, dans le cas de semis en serre de multiplication : acclimatez les à la vie au grand air dès qu’ils commenceront à se développer vigoureusement. Baissez progressivement la température de la serre, soit en réglant le thermostat, soit en ouvrant les aérateurs du couvercle. Au bout de quelques jours, vous retirez le couvercle pour des périodes de plus en plus longues. Bientôt, sortez les pots à l’extérieur dans la journée, sans oublier de les rentrer le soir. Si la levée s’est déroulée à l’extérieur, dans des contenants, placez ces derniers sous châssis froid la nuit ( et dans la journée s’il y a le moindre risque de gel). En cas de refroidissement soudain qui se prolongerait plusieurs jours, ne les sortez pas du châssis froid.

Comment faire son propre terreau ?

Mélanger 1/3 de terre de jardin + 2/3 de compost. Tamiser le tout. Ajouter 1/4 de sable

Alternative  : Feuilles mortes dans sac poubelle perforé à la fourche dans le bas, arroser le tout, ajouter du marc de café (activateur). On obtient un terreau léger au bout de quelques mois.