accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Formations, Grainier, Compost, Fiches techniques, Biocabas > 2 - Le grainier AJOnc

Articles

Ramène ta graine : Pourquoi ne pas récolter les graines des plantes que vous cultivez ?


Pour lier connaissance et faire germer vos idées, récoltez vos graines et échangez-les avec d’autres habitants jardiniers.

Avantages :

  • S’inscrire dans une démarche de développement durable :

Intérêt environnementale : Les graines produites localement, par vos soins, sont issus d’un mode de culture respectueux de l’environnement, sans intrants ni pesticides de synthèse, économe en eau, conforme à la charte des jardin naturels. Ainsi leur empreinte carbone est nulle. De plus la biodiversité ne se cantonne pas à l’offre de nos grainiers.

Intérêt sociale : Récolter et semer vos graines, c’est perpétuer les espèces que vous aimez, participer à la diffusion des espèces locales et sauvegarder les savoirs faire culturels qui en dépendent. La cuisine, les traditions, le folklore, l’herboristerie régionale..

Intérêt économique : Outre leur gratuité, vos graines, par leur capacité à se conserver (dormance), peuvent devenir sources d’échanges entre jardiniers.

La graine à vocation à être semer pour perpétuer l’espèce, là est d’ailleur sa valeur, la stoker sur du long terme ne présente pas d’intérêt, bien au contraire, au delà de 3 à 5 ans nombre d’espèces perdent de leur capacité à germer. Ainsi à l’instar de la monnaie, dont la vocation première fut d’être un moyen d’échange de biens et services au bénéfice d’un développement économique et social ( bien qu’elle constitue aujourd’hui une fin financière déconnectée des territoires, de ses habitants et des initiatives économiques et sociales), les graines doivent circuler. Et ce pour fluidifier les échanges et participer localement - à l’échelle de l’association et de ses sympathisants - à développer la diversité de vos jardins naturels, de vos potagers, à échanger des savoir faire et des pratiques culturales. C’est cette dimension participative qui constitue la richesse de vos jardins naturels et il vous appartient de les développer dans un souci de pérennité et d’ouverture au plus grand nombre.

  • Agronomique :

Adaptation des espèces : Les espèces locales, multipliées dans vos jardins s’adaptent années après années à leur environnement (climat, sol, pestes..) Ainsi de génération en génération les plantes perpétuent les caractères qui assurent leur viabilité et leur résistance aux agressions propres à leur environnement.

Sélection des espèces : Croisez les espèces qui présentent les caractéristiques qui vous intéressent pour obtenir des plantes répondant à vos usages culturels. (alimentaire, domestique, médicinal, esthétique, fourrager...)