accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Le Réseau > 4 - L’Écho des brouettes > L’Écho des brouettes, n° 2 (2003)

Articles

La vie rêvée des groupes

(Re) trouvailles particulières


par Daniel Delval

La nuit tomba d’un bloc, écrabouillant les retardataires. Retentirent dans les maisons d’étranges rires ; d’innommables créatures se profilérent derriére les rideaux. Puis les portes grincérent, s’ouvrirent, lachérent leurs cohortes d’infâmes maudits difformes. Elles convergeaient, ces hideuses grappes, vers un carré de terre, un jardin, parait-il. Bien plutôt l’annexe de l’enfer !...

Des guirlandes partout... Une haie de bougies à même le sol guidait les damnés jusqu’à un périmétre de terre jouxtant une mare hantée de grenouilles folles s’amusant à perturber le sommeil des habitants par leurs coassements telluriques. Dans un abri, à droite, un impassible moustachu - le « Maître des Platines » - propulsait une musique digne de la magie de cette nuit. Dracula, au bar, buvait un jus de pomme à la canelle, conversant avec Lucifer en personne dont la faux azimutée découpait de larges tranches d’obscurité…

Sorcières, diables, zombis, vampires et j’en oublie... Chapeaux noirs et pointus, toiles d’araignée divisant les visages, masques en faux métal, beaucoup de sang aux lévres... des pales et des blafards et quelques farineux..., perruques multicolores, canines démesurées - Les monstres différents s’entendaient à merveille... Une longue Dame aux boucles blondes narra aux enfants mille contes louches, tandis qu’à la louche étaient servies dans les gosiers avides trois sortes de délectables soupes de potirons mitonnées amoureusement par Jaja, André, et Jérome’s father, faut le dire ! L’absence d’alcool n’entravait pas l’ivresse, partout on discutait, on faisait connaissance. On expliquait son cas, on refaisait le monde...

Puis l’interlocuteur ôtait son masque immonde. Sous l’oripeau fangeux se cachait le voisin dont on n’avait jamais pensé serrer la main.... Mais on pouvait aussi se mêler à la ronde ! Des couples et des groupes, et même des isolés sur la piste de danse agitaient leurs mollets. Les étoiles se penchaient, n’en croyant pas leurs yeux... puis l’aube contraignit les monstres à décamper. Les conjurés jurérent, avant de s’en aller qu’l’année prochaine, c’est sûr, on ferait beaucoup mieux !

Daniel Delval