accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > LILLE (quartier Fives Caulier) : Jardin des Maguettes > Les réunions de concertation > 2004

Articles

56e réunion de concertation du jardin communautaire des Maguettes

Compte rendu 56e réunion de concertation du mardi 07 décembre 2004


A LA FERME PEDAGOGIQUE MARCEL DHENIN

Présents : Jean – Lamia – Danièle – Gisèle – Jérôme – Katia – Laurent – Sandrine et son copain – puis arrivée de René

Excusées : Zouzou – Olivia

1) Récapitulatif des aménagements décidés en concertation, en cours et propositions, dont notamment un plan de plantation en 2005

Aménagements effectués en novembre :

  • récolte et distribution des légumes : petites carottes - tomates vertes (pour confiture) - cardes (paillage de façon à avoir une production précoce au printemps)
  • réduction des dahlias au ras du sol et protection avec de la paille pour l’hiver
  • plantation de bulbes (Lamia avec deux jeunes de la rue des Dondaines et Cécile.
  • laisser les feuilles mortes sur les massifs
  • nettoyage et grelinage des parcelles potagères, dépose de 10 cm de feuilles tendres (marronnier et frêne) sur le potager pour le protéger

Le jardin potager est prêt à passer l’hiver.

A suivre :

  • nettoyage des allées
  • suivi du compost : transfert des déchets végétaux, feuilles mortes (bac du compost ménager vers le bac terreau) et tamisage
  • continuer la confection de bordures en saule tressé (déjà 7 mètres réalisés) *- épurer le tas de bois le long du mur

Ce qu’il reste à faire par rapport à ce que nous avons décidé :

  • Panneaux indicateurs des plantes en pyrogravure
  • Photophores dans les arbres
  • Signaler comment apporter le compost au jardin (voir système de fabrication mis en place par Jean
  • Planter une mûre de jardin au niveau du potager et la faire grimper sur le mur en entourant la fresque.
  • Pas assez de vivaces

En suspens :

  • Cabane dans les arbres : avant de s’attaquer à la construction d’une cabane, René doit contacter Mr Fretet, concernant l’arbre dangereux.
  • Massif autour de la tonnelle : pour remplir le massif, de la terre a été rapportée de la friche sur le jardin, il faut des volontaires pour poursuivre les allers et retours de brouettes.
  • Tonnelle : il reste toujours le problème de la toiture. Pour l’instant, il existe une bâche qui nous protège, mais suite à un acte de vandalisme celle-ci a été lacérée, en attendant, elle est rafistolée.

Lamia et Jean propose de faire une treille vivante en végétal, du même principe que les fascines, de mettre des canisses sur les 6 pans de la tonnelle.

Propositions de Danièle :

Accrocher un panneau sur le côté de la cabane où l’on pourra inscrire des messages à la craie.

Atelier de Noël : décorer le sapin avec ruban, pomme de pin (peinture en bombe), couper le pin, faire des couronnes.

Relations publiques :

Bulletin N° 5 « spécial guenelle », il informe sur l’événement invitant le public en décembre. Explication du mot « guenelle » - Article sur Henri, le facteur Père Noël Invitation pour le 18.12 sur le jardin Ouverture du jardin à partir de 14 h 30 – au public vers 18 h

2) Décision sur un événement convivial et rassemblant des habitants sur le jardin en décembre, en janvier ?

Le samedi 18 décembre est prévu une animation invitant le public sur le jardin des Maguettes ayant pour thème la fête de Noël, version « guenelle ».

Pour l’occasion, décoration de guenelle : navet, betterave ou orange creusé avec une petite bougie à l’intérieur et illumination du jardin vers 18 h. Au cours de la soirée, on pourra boire du roustintin et manger du craquelin.

La mise en œuvre de tressage en saule le long de certaines allées du jardin serait aussi proposée.

Dernière minute  : La manifestation s’est très bien déroulée, peu de monde, mais ambiance conviviale. On a pu manger, boire, faire un feu et discuter entre amis.

Idées d’organisation collective ? A prévoir : proposition de Danièle

Une sortie à la mer à Audreselles, lors des grandes marées (date à connaître), afin de cueillir des moules (Cap Gris Nez) et de proposer une « mouclade » sur le jardin des Maguettes, de ramener des algues et des galets (Wimereux).

3) Un calendrier des événements pour l’année 2005 ? Avec notamment une proposition de fédérer un événement sur le jardin des Maguettes à un festival des cinq jardins communautaires (courant juin) ?

Mardi 4 janvier : réunion de concertation des Maguettes à 19 h 30 (2005 plan des plantations)

Samedi 19 mars : vernissage prévu « Fenêtres qui parlent » à 11 h 30 Espace Sécu à Fives

Dimanche 20 mars : spécial vélo tour « Fenêtres qui parlent »

Dimanche 3 avril : journée porte ouverte réseau MNE (ferme – Ajonc) qui se passe à la MNE rue Gosselet ou au jardin communautaire

En juin : festival des jardins communautaires (ex. fête de la musique) qui regrouperait les autres jardins communautaires – chaque weekend un jardin

REFLEXION SUR LA POSSIBILITE DE CREATION D’UN JARDIN AUTONOME AUX MAGUETTES

Jean s’est rendu au siège des Ajonc afin de discuter sur le fonctionnement d’une association autonome, en vue de la création de l’Association du Jardin des Maguettes, Jérôme pouvant, peut être, partir en Juillet 2005.

L’année 2005, au niveau financier, risque d’être difficile pour les Ajoncs. S’ils font comme les autres années, il manquera 17 000 euro en fin d’année. Les Ajoncs ont un noyau solide avec divers jardins. Avec un bureau afin d’amener un budget supplémentaire, suite à la réflexion.

Si les Maguettes montrent l’exemple, on peut faire quelque chose. On aurait une subvention de la Mairie. Le bureau ne fonctionnerait qu’avec des bénévoles. On commence un peu à être autonome, on produit notre compost, on récolte les graines. Pour les tracts, bulletins, on verrait avec les Ajoncs qui seraient prestataire de service.

On fait le budget, on écrit, on distribue, on réfléchit sur les grandes lignes. Si on fait ça, cela permettra de ramener du blé au moulin. Si on reste dans le postulat d’un bureau bénévole, cela peut marcher. Si les autres jardins font la même chose, les Ajoncs pourront continuer à vivre.

La Mairie continue à soutenir les Ajoncs, mais chaque élu doit maintenir ou plafonner la subvention, la ville de Lille fait des économies.

Il faut se développer, mais on n’a pas de moyens. Les espaces verts sont limites.

Aujourd’hui, c’est l’impasse malgré les différents partenaires. Les jardins communautaires c’est bien, mais il faut qu’à terme les jardins s’autonomisent.

Une petite partie de la subvention commune serait donnée à la nouvelle association autonome, le reste permettrait de servir à autres choses, c’est une façon d’entrer dans une logique.

Jérôme : on a le temps de réfléchir, peut être se donner une échéance. Par rapport au nouveau fonctionnement, bien définir ensemble, voir les implications, que cela soit clairement dit.

On peut être amené à être prestataire d’étude de faisabilité sur un secteur.

Jean et Katia : pourquoi ne pas faire d’atelier payant – adhésion à 2 vitesses - don

Au jardin des Maguettes, on est assez ponctuel, quand on dit, on fait. Les objectifs sont toujours respectés. On est à même de faire quelque chose de bien

Pas mal d’enfants sont passés sur le jardin dont le groupe des « Busettes », ballade 1000 personnes.

René précise qu’il est plus logique que les jardins les plus vieux s’autonomisent, c’est une question de personnes qui veulent bien s’investir. Au niveau Ajoncs, ne pas pousser un jardin qui vient de commencer.

L’autonomie du jardin des Retrouvailles est en stand by, celui de Villeneuve d’Ascq : association autonome « poteau rose »

Acquérir le terrain au bout des busettes, le cultiver par les enfants de l’école. Projet monté dans l’esprit de la citoyenneté, présenté en mairie, conforme aux Ajoncs
— récupérer compost – pratiquer la culture
— récupérer l’eau – pas de pesticide