accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > SAINT AMAND LES EAUX : le Jardin des Hamaïdes > les réunions de concertation

Articles

Compte rendu N° 17 de la réunion mensuelle de l’association H.N. du vendredi 28 octobre 2011


Présents : Agnès Fleury, Catherine Szumlanski, Gérard Burlion, Marylin Dupriez, Manu Capilla, Agostino Populin.

Excusés : Olivier et Guillaume Briche, Karine Lempens, Véronique Ribaucourt, Claudette Senez, Viviane Wrzosek, Marie-Alice Canonne

Invité : Guy Gillet fondateur de la Communauté Odomez

La réunion commence par des remerciements à Guy Gillet pour son accueil et l’assemblée se souvient que c’est ici même que fut crée l’association.

Préambule  : les points concernant le téléthon et le « Haut Comité de la Vie Amandinoise » appellent une réponse rapide de votre part. Merci pour votre contribution.

Lecture simple de la PROPOSITION DE CONVENTION que nous avons acceptée, signée et retournée immédiatement. A suivre jusqu’au retour municipal qui permettra enfin le lancement d’une réflexion collective. L’Association s’engage à n’utiliser les parcelles que dans le respect de ses missions à savoir : Présenter une vitrine unique de la biodiversité au travers d’un éco jardin ouvert à tous. Toutes les parcelles du terrain nous reviennent avec un partage de la 18 où se trouvent les ruches. Dans le cadre de ce partage l’association de M. L... est invitée à développer uniquement le projet Ruches.

Bilans des travaux effectués en automne

Eradication des vergerettes et buddleias.

Fauche tardive du pré ouvert.

Pratique de coupes et interventions diverses pour permettre l’écoulement des eaux en continu dans le fossé intérieur.

Nettoyage du fossé.

Coupe des déchets végétaux accumulés et stockage dans un lieu approprié.

Proposition de préparations aux travaux ultérieurs à M. D... (avant chantiers d’après conventionnement). Nous avons atteint la limite des interventions possibles accordées par l’adjoint à l’environnement. Pour avancer avec la préparation automnale de l’aménagement du terrain, il est absolument nécessaire d’obtenir l’aval de la municipalité.

Apport de terres arables dans le secteur ouvert des renouées pour la préparation de pépinières (future haie locale et variée). Intérêt : mener en continu l’éradication des renouées et préparer les plantations destinées à la future haie.

Complément apport argile en prévision d’une seconde mare.

Nouvel apport de mulch sur les chemins déjà préparés dans ce sens.

Pose des 8 nichoirs après soumission des lieux d’implantation.

Création de barrières naturelles par plantation en croix de baguettes de saule (Deux mètres). Ces baguettes nous seront fournies par le Parc courant du mois de novembre. Ces barrières seront situées de manière stratégique (cacher la visibilité) au regard de la voie ferrée et des ruchers.

Plantation d’arbres fruitiers haute tige après et uniquement après avis de Monsieur C..., spécialiste au Parc Régional Transfrontalier.

PASSAGE DE M. C... DU PARC REGIONAL NATUREL

Suite à deux courriers adressés au Président du Parc, celui-ci a mandaté un référent associatif pour se rapprocher de Hainaut Naturellement. Monsieur C... a pu faire le tour du terrain et nous a donné son avis sur l’évolution générale de l’espace et quelques aménagements et coupes à effectuer, les haies multiples « défensives » le long de la voie ferrée ou « ornementale » du côté grille. De plus, il nous a spontanément proposé de déverser quelques cageots de pommes (en provenance du Centre Régional de ressources génétiques Vergers de Villeneuve d’Ascq) pour une régénération naturelle de fruitiers et il demandera aux services du Parc s’il peut obtenir des fruitiers hautes-tiges en notre faveur.

IMPLICATION DE L’ASSOCIATION DANS LE TELETHON AMANDINOIS (les deux autres associations environnementales y participent)

Notre association ne peut rester en marge de cette manifestation désormais d’ordre communal, même de manière symbolique avant de faire mieux l’an prochain. Comment procéder pour recueillir de l’argent au bénéfice de la recherche : DEFI, VENTES, MANIFESTATIONS ? Quelles seraient vos propositions ? Le cœur de cette manifestation est prévue les 2 et 3 décembre.

HAUT CONSEIL ASSOCIATIF : présentation, acceptation éventuelle et appel à candidatures. Date butoir le 10 novembre

La ville souhaite se doter d’une instance associative consultative travaillant en étroite collaboration avec la municipalité. Cette instance comprendra 8 membres de la municipalité et 30 représentants associatifs. Les membres présents à la réunion adhèrent au principe de poser la candidature de Hainaut Naturellement. Il est fait ici appel à candidature pour représenter notre association au sein du Haut Conseil Associatif avec pour date d’échéance le 8 novembre. L’implication des élus consistera à siéger deux fois par an.

Résumé de la soirée biodiversité à Bonsecours

Deux intervenantes d’une fédération environnementale avaient choisie la méthode participative pour faire un état des lieux de l’évolution de la biodiversité. Le constat est bien sûr alarmant, le monde des humains ne survivra pas à la spoliation exagérée des ressources naturelles, la réduction des zones sensibles et la disparition grandissantes d’espèces animales et végétales. Pourtant, l’espoir demeure malgré une évolution démographique mondiale qui vient encore renforcer les inquiétudes : une prise de conscience collective et immédiate relayée par chacun d’entre nous et les associations pourra à terme faire changer les choses. Les politiques pourraient alors s’inverser en intégrant dans toutes leurs approches une prise en compte de la biodiversité.

Résumé de la soirée biodiversité à Hordain

Plusieurs intervenants mais un moment très fort avec l’intervention d’Alain Villain, chercheur, écologiste et pédagogue. Sa connaissance absolue de l’évolution des espèces permet de nous sensibiliser au fait de l’inextricable interaction entre TOUS les êtres vivants. Toucher à l’un d’entre eux, quelque soit sa taille ou son aspect (diminution, disparition), c’est bousculer tout un équilibre qui à terme compromettra l’existence même des humains. Un exemple pour simplifier : la disparition d’un type d’arbre génère la mort d’une quarantaine d’insectes particuliers eux-mêmes liés à d’autres formes de vie…. Plus que jamais, optons pour la multiplication des haies variées et locales dans nos jardins, voilà une contribution simple à la préservation de la biodiversité. Monsieur Alain Villain est d’accord sur le principe de venir faire une conférence à Saint-Amand.

Divers  :

Catherine a avancé l’idée de planter un arbre symbolique à l’occasion de l’inauguration du jardin qui devrait se tenir au printemps prochain. Reste à trouver quel arbre serait susceptible d’être planté (chêne ?)

Pot offert par Tino pour l’arrivée de la remorque. Une remorque « associative » qui s’est fait attendre mais qui permettra à tout moment le transport aisé de matériaux ou de déchets divers.

Compte rendu rédigé par Tino