accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > HELLEMMES : Le Bizardin > Historique du jardin

Articles

Vous avez dit bizarre ? Comme c’est Bizar...din !


Le Bizardin est situé sur un haut lieu de l’histoire ouvrière, celui de l’ancienne usine Fives-Cail Babcock de Constructions mécaniques, dont les réalisations pendant plus de 100 ans furent liées aux grands événements industriels français : locomotives, ponts (Pont Alexandre III à Paris), charpentes métalliques (Gare d’Orsay à Paris), ascenseurs de la Tour Eiffel, rames de métro (Lisbonne), tunneliers, etc… Fermée définitivement en 1990, l’usine laisse derrière elle 17 hectares en friche sur Fives et Hellemmes.

En décembre 2001 est décidée l’implantation d’un jardin de 3000m2 sur l’ancien « parc à matières » de l’usine où étaient déposées les ferrailles (baptisé Terrain sans Nom en 1999 par un collectif d’habitants hellemmois). Il sera le Jardin sans noN pendant 5 ans !

En 2003, une convention avec la mairie d’Hellemmes et la pose de la clôture concrétise sa création. Une étude de pollution sur l’ensemble du terrain a nécessité un apport de terre végétale saine pour le potager (1/20è de la surface).

En 2008, ce jardin « bizarre » devient le Bizardin.

A la limite de Fives et Hellemmes, séparé des jardins voisins par un grand mur propice à la création d’une fresque, on trouve dans ce jardin naturel et écologique : des haies champêtres d’essences locales, deux mares visitées par un héron, de la prairie sauvage, une haie de petits fruits dans le potager, des carrés de plantes anciennes et aromatiques, un coin compost, un système de récupération d’eau de pluie, une ruche, des structures en saule vivant : cabane, abri, tunnels, labyrinthe…C’est un terrain de jeux et d’observation idéal pour les enfants, qui aiment courir sur les buttes et guetter grenouilles, coccinelles et autres insectes. Ce jardin est une sorte d’arboretum où quantités d’arbres et arbustes - principalement régionaux - se côtoient. Il fait bon pique-niquer ou flâner dans ce vaste espace sauvage, particulièrement beau au soleil couchant, et voir les oiseaux familiers du lieu passer en rase-mottes au-dessus de la Butte aux enfants.