accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Animations pédagogiques > Photos d’animations & d’activités pédagogiques AJOnc

Articles

Les mauvaises herbes n’existent pas !


par Emilie.

Elles sont le produit de La Nature qui cherche à maintenir son équilibre. Il n’y a pas de mauvaises herbes au sens de la biodiversité, mais seulement de nombreux jardins secrets que nous devons (re)découvrir,

d’où l’importance de laisser des zones en friches sur le jardin et de savoir observer avant de défricher...

Voici la période estivale qui prend fin. C’est une période propice aux observations d’insectes sur nos jardins naturels partagés.

Avec l’œil averti et affuté des « courts sur pattes » que sont les enfants nous avons pénétré dans ces jardins secrets et pu découvrir cette année des espèces assez intéressantes et dont les plantes hôtes sont entre autre le chèvrefeuille, les gaillets, les épilobes, le houblon et parmi les incontournables, la ronce et l’ortie (ces mal-aimées)...

Les clubs nature vous présentent donc leur cru 2012...

  • L’azuré des nerpruns posé sur l’origan – Jardin des Drôles d’Waz’eaux juin 2012 - (photo club nature les Dam’Waz’eaux)

  • Le petit sphinx des vignes (très nettement moins fréquent que le grand sphinx des vignes m’a confirmé un entomologiste) – Bizardin juillet 2012 - (photo club nature Les Tritontons)

  • La chenille du Machaon, sur une tige d’ ombellifère - Bizardin août 2012 (photo club nature les Tritontons)

  • La chenille du Robert-le-diable, sur une tige d’ortie - (re)trouvailles août 2012. Sa parure ressemble de loin à une fiente d’oiseau (dixit les entomologistes) ce qui éloignerait les prédateurs - (photo du club nature la nature (re)trouvée)

  • La chenille du Paon du jour en pré-nymphose dans des orties et sur ma main - Bizardin été 2012 - (photo club nature les Tritontons)

  • Une punaise juvénile au doux nom de coreus arginatus au stade V (précédent le stade adulte), Trouvée sous les ronces au jardin des (re)trouvailles en août 2012. Elle pratique l’homochromie (ça c’est pour qu’on apprenne un nouveau mot). Traduction : elle imite son environnement proche par la couleur et texture et éviterait ainsi les prédateurs - (photo du club nature la nature (re)trouvée)

  • Photo floue du Lambda Autographa gamma (noctuelle gamma) trouvé lui aussi sous les ronces sur le jardin des (re)trouvailles. C’est un papillon que l’on trouve dans les jardins, les parcs , les milieux urbains et les milieux découverts. Il aime beaucoup les petits pois ainsi qu’une grande variété de plantes herbacées - (photo du club nature la nature (re)trouvée)