accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Le Réseau > 2 - L’Assemblée Générale

Articles

Assemblée Générale Ordinaire du 18 mars 2012

Rapport moral 2011


A G ordinaire du 18 mars à Merville (62)

Bonjour !

Nous sommes réunis aujourd’hui pour notre Assemblée générale ordinaire annuelle. Je vous souhaite la bienvenue et vous remercie de votre présence ici à Méricourt en ce dimanche après-midi. Pourquoi Méricourt ? Symboliquement, il nous semblait important que notre Assemblée générale se déroule cette année à Méricourt parce que c’est ici qu’est née la dynamique des jardins communautaires du Pas-de-Calais et que se sont concrétisés les premiers jardins, mais également parce que c’est aussi ici que s’est installé le siège de l’antenne AJOnc Pas-de-Calais. Alors merci aux AJOnc du Pas-de-Calais et aux Jardins de Méricourt de nous accueillir.

Il serait fastidieux de dresser ici la liste des personnes présentes et des personnes qui se sont excusées car pris par d’autres engagements, mais il est réconfortant de constater que vous êtes nombreux à avoir manifesté votre intérêt.

Votre venue témoigne de votre soutien, des liens que nous avons su tisser ensemble au sein de notre association depuis de nombreuses années, et votre présence cet après-midi revêt une importance particulière à mes yeux, car il s’agit de la sixième Assemblée générale annuelle que j’ai l’honneur de présider, mais aussi la dernière car, ainsi que certains de vous le savent déjà, je ne renouvellerai pas cette année ma candidature au poste de président.

J’ai souvent signalé dans de précédents rapports, que le développement harmonieux et pérenne de notre association était la conséquence de plusieurs éléments qu’ensemble nous avions su rendre indissociables et faire fonctionner. Il y a ce que j’aime appeler « la mobilisation citoyenne », c’est à dire vous les adhérents, acteurs du renforcement de notre vie associative de part votre implication active dans nos jardins ou dans les instances de décision du réseau AJOnc. Il y a également la motivation et la compétence d’une équipe salariée soudée et il y a ensuite, sans quoi nos conditions de vie associative ne seraient pas tout à fait ce qu’elles sont, la constance dans leur soutien de nos partenaires institutionnels et la densification de nos partenariats...

Et 2011 fut sans conteste une année qui est allée dans ce sens !

Nous avons continué d’affirmer dans nos pratiques l’intégralité du contenu de l’article 2 de nos statuts, qui débute ainsi : « Cette association a pour but de promouvoir toutes les actions qui permettent de recréer du lien social à partir d’un support de type nature ».

Le lien social, c’est la relation à l’autre, aux autres dans une collectivité humaine. Il repose sur ce qui permet de vivre ensemble mais aussi sur ce qui donne envie de vivre ensemble…Ce qui permet de vivre ensemble, ce sont les lois, les codes que la société s’est donnée pour réguler son fonctionnement en partageant des valeurs communes et en reconnaissant des différences.

Ce qui donne envie de vivre ensemble, c’est le désir d’exister, de communiquer, le plaisir de faire des choses ensemble, de partager jusqu’à la solidarité. Le mouvement vers l’autre est dynamique et réciproque...

Et c’est ce que nous faisons grâce à nos jardins ; c’est une des valeurs que nous portons dans le Réseau AJOnc. Et la reconnaissance de notre action sociale autant qu’environnementale se confirme auprès des partenaires institutionnels (CAF, Politique de la Ville). L’anagramme de JONC, comme Jardin Ouvert Naturel Concerté, prend tout son sens.

2011 aura également vu la fonction de tête de réseau régional des AJOnc se confirmer. Il est significatif à cet effet de constater que le nombre de jardins installés autonomes égale cette année, dans le réseau régional, celui des JONC installés juridiquement sous la responsabilité des AJOnc : un équilibre signe de la pluralité des expériences locales et une preuve de la notoriété grandissante du réseau régional AJOnc.

On identifie maintenant différents secteurs d’implantation des jardins communautaires (Lille & environs, Versant nord-est métropole, Pévèle-Mélantois, Flandre intérieure, Denaisis-Valenciennois-Amandinois, Sambre-Avesnois, Gohelle).

L’antenne Pas-de-Calais se structure...

Les réponses aux sollicitations de partenaires les années précédentes portent leurs fruits sur le littoral avec de nouvelles perspectives à Calais et Dunkerque...

Le nombre de jardins concrétisés installés ou en cours d’installation s’accroit significativement, passant de 22 en 2010 à 28 en 2011, avec la perspective raisonnable de passer à 34 jardins en 2012.

Je n’irai pas plus loin dans les chiffres et détails et vous conseille pour plus de précisions et une meilleure lisibilité, de consulter les différents tableaux « d’évolution » ainsi que la liste catégorielle des jardins que vous trouverez dans le document d’AG qui vous a été remis.

Ainsi que je l’ai dit un peu avant, ce qui fait la vie et la force de notre association, c’est avant tout ses adhérents et son équipe salariée :

. Ses adhérents, c’est à dire vous les habitants jardiniers qui sur le terrain ouvrez, accueillez, entretenez, faites vivre les jardins communautaires. Signe d’un soutien appréciable d’éco-citoyens au projet global de l’association, notons que le nombre d’adhérents directs au réseau régional à triplé en 10 ans, avec pour la seule année 2011 une augmentation de 31% par rapport à 2010.

. Son équipe salariée, consolidée en 2011 avec la pérennisation en CDI de 3 postes aidés et l’arrivée en fin d’année de Fabien, notre « factotum bâtisseur », équipe salariée pluridisciplinaire et efficace dans ses missions d’accompagnement à l’installation de nouveaux jardins, mais également dans l’élaboration et la réalisation des multiples activités qui sont maintenant les nôtres et sur lesquelles je reviendrai rapidement un peu plus loin. Un chiffre à lui seul illustre le dynamisme de l’équipe, à savoir quelque 1340 présences de salariés en 2011 sur des évènements, dans des rendez-vous, dans des réunions de concertation, en accompagnement, ...etc.

Oui notre association est dynamique et possède dorénavant de solides bases, humaines, matérielles, mais également de trésorerie grâce en particulier, comme l’aime à dire notre trésorier, à une gestion de nos ressources en « bon père de famille », mais il vous détaillera tout cela lui-même tout à l’heure dans sa présentation du rapport financier et des comptes.

Ce dynamise est rendu particulièrement visible par les diverses manifestations et activités que le réseau déroule tout au long de l’année.

Il ne m’est pas possible d’en faire ici la liste tant elles foisonnent dans la région et un grand nombre des manifestations font d’ailleurs la programmation du Festival des JONC – Festival des gens. Certaines nous sont maintenant habituelles, ayant lieu chaque année, comme les vélos tour, le Festival Art Tourne à t’Nature à Denain, les passages au jardin Secret, le Festival Arrière Saison du Bizardin, ...

De même pour les activités & diverses animations pédagogiques déjà existantes et qui se sont confortées en 2011, parfois sur de nouveaux jardins, ceci grâce à la qualité des animations proposées et à la compétence de nos animateurs qui mettent en œuvre une pédagogie dynamique et active, une pédagogie de projet avec différentes approches (sensorielles, ludiques, sensibles et conceptuelles).

Ici soulignons une nouveauté, projet déjà ancien qui s’est réellement concrétisé en 2011 : Les formations aux inventaires à destination des habitants jardiniers qui permettent de mieux connaître la faune et la flore de nos jardins et mieux nous armer à sensibiliser et éduquer à la richesse mais aussi à la fragilité de l’environnement et d’initier des changements de comportement.

J’ai pris le parti d’évoquer 2011 dans ce rapport en ne mettant l’accent que sur quelques exemples significatifs, tant cette année fut riche.

Dans cette optique et toujours au crédit du dynamisme de notre association, il me faut évoquer le partenariat établi avec Accueil Paysan et le séminaire « les AJOnc ou va t’on ? ».

Ce partenariat consiste à un échange ville/campagne sous forme de troc : un panneau pédagogique contre un accueil. Ainsi, des groupes d’habitants jardiniers des villes ont été accueillis dans « les jardins de nos campagnes »...

Le séminaire s’est déroulé à Lederzeele dans le cadre de ces échanges avec Accueil Paysan, et à été l’occasion, pour les représentants des différents jardins du réseau présents, de mener une réflexion constructive sur ce qui nous rassemble dans un même réseau, sur les critères qui permettent ou ne permettent pas à un jardin d’entrer dans le réseau, sur comment articuler parcelles individuelles et démarches collectives et si on peut faire parti des AJOnc sans faire parti d’un jardin… et tout ceci, comme toujours aux AJOnc dans une ambiance conviviale.

Je n’ai été jusque maintenant dans mes propos que positif, non pas par désir de faire plaisir, mais parce que ceci reflète globalement le ressenti que nous pouvons avoir de 2011.

Par honnêteté, il me faut pourtant maintenant aborder un sujet négatif, la disparition d’un jardin communautaire, le Jardin du Quart de Six heures à Escaudain, mort par faute d’implication d’habitants, une première dans le genre, même si cette issue était prévisible depuis un certain temps, le contexte n’ayant jamais été très favorable.

Ceci nous questionne sur le sens d’un jardin sans habitant et jusqu’où pousser la démarche si aucune motivation habitante n’est constatée ; avec le nombre croissant de collectivités nous approchant, ce questionnement risque d’être de plus en plus présent, le terrain et même les financements à eux seuls ne suffiront jamais à faire aboutir la démarche s’il n’y a pas les habitants.

Un beau sujet de réflexion pour le prochain séminaire en 2013 ??

J’ai pour coutume chaque année d’insister sur l’importance de l’engagement de chaque membre de l’association et plus encore des administrateurs. Je réitère cette année encore, ils sont indispensables au bon fonctionnement de notre association.

Je voudrai rendre hommage ici à toutes celles et ceux, habitants jardiniers, administrateurs, salariés qui m’ont accompagné durant ces 6 années, qui ont fait que ma fonction de président à été rarement une charge.

Merci aux membres du Bureau 2011 pour leur disponibilité et leur compétence.

Et au nom du réseau AJOnc Nord – Pas-de-Calais merci à toutes celles & ceux qui à un niveau ou l’autre ont participé à son développement en 2011 en y apportant souvent un plus, les stagiaires, les volontaires, les partenaires associatifs.

Remerciements également à l’ensemble de nos partenaires institutionnels locaux, départementaux et régionaux.

Nous allons maintenant aborder les autres points de l’ordre du jour et je vais transmettre la parole à notre trésorier pour le rapport financier. J’en termine donc avec ces quelques mots que je vous laisse à méditer,

l’association c’est du don et le don c’est la démocratie.

Claude Pruvot - Président