accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > MERICOURT : Jardin du Bois Vilain > Le Jardin dans les médias

Articles

L’Echo des brouettes n° 11 - Printemps-Automne 2011

« Un nouveau jardin communautaire à Méricourt, au coeur d’un quartier en construction »


Essaimage

« Un match gagné d’avance ! »

De la taille d’un terrain de foot, ça ne fait pas très longtemps qu’on y vient régulièrement mais déjà plein de projets d’aménagements dans la tête. En guise de rond central, ce sera le potager mais on attend impatiemment le coup de sifflet de l’arbitre M. Printemps pour commencer le match. L’équipe adverse, c’est qui ? On y trouvera les talentueux joueurs du moment : Bêtise, Egoïsme, Jalousie, Irrespectueux, Profiteur, sans oublier l’international Empoisonneur, l’un des meilleurs buteurs de cesdernières décennies.

Qu’à cela ne tienne, ils auront fort à faire face à l’équipe locale : Fabrice le dribbleur, le ballon reste collé à ses bottes, Virginie, gardien de but, elle arrête tout, même les patates ! Parmi l’équipe, on trouvera aussi Cédric qui esquive tous les râteaux sur le terrain, Jean-Claude qui plante les joueurs adverses comme des poireaux et bien sûr le fameux Franck, indestructible face à la tempête, qui envoie des potirons de 15 kg à 100 mètres ! D’autres joueurs sont là, tapis dans l’ombre des tournesols, qui ratissent le terrain comme des vrais champions…

La partie sera tranquille, tout le monde sait qui va gagner sur le terrain, d’ailleurs l’équipe adverse a déclaré forfait…

Gilles PIROT

« Un jardin sans nom ??? Le jardin sans nom… »

Effectivement, le 22 janvier 2011, une poignée de forcenés s’est attaqué (et déjà attaché) à un petit lopin de terre abandonné depuis plusieurs saisons. Enfin, quand je dis « petit » tout est relatif ; avec ses 90 m de longueur et ses 45 m de largeur, cela en fait une jolieparcelle à investir.

De la motivation… il y en a…

Des moyens… pas de problèmes non plus à ce sujet… (et merci à la municipalité).

Du goût… des projets… des idées… tout cela fleurit dans les esprits des habitants jardiniers…

Ici un verger, là un jardin des secrets, un espace de convivialité et au milieu un potager.

Chacun y a sa place et son mot à dire… du retraité habitant l’une des trois cités entre lesquelles est enclavé ce terrain, à l’élève de l’école voisine en passant par la femme au foyer soucieuse de bien nourrir sa famille. Tous les horizons y sont réunis pour le seul plaisir de voir, au fur et à mesure de leur investissement, sortir de terre un espace de réunion, d’échange, de partage du savoir et du travail… un lieu dédié au citoyen… une vitrine de ce que ces citoyens ont à coeur de mettre en valeur.

Bien entendu, nous avons la grande chance d’avoir dans notre ville un exemple réussi de ce que nous pourrions faire de ce terrain, avec CH’BIO GARDIN, déjà célèbre pour sa richesse culturale, ses fêtes et animations plus originales les unes que les autres et qui rythment les saisons méricourtoises depuis maintenant trois ans.

Peut-être, voudrions-nous faire aussi fort… peut-être voudrions-nous faire aussi bien… aussi beau… aussi… aussi…

Bref, c’est peut-être pour cela que notre jardin n’a pas encore de dénominatif…

Lui en faut-il un ? Cela n’a pas empêché les jardiniers de s’être déjà mis à l’ouvrage et des végétaux sortent déjà de terre …

… Alors ce jardin sans nom a déjà trouvé son identité.

Franck DEBAECKE