accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > HELLEMMES : Le Bizardin > Réunions de concertation > 2004

Articles

Au Jardin sans Non (rue Papin), ou au Local Boldoduc - 213, rue Chanzy à Hellemmes en cas de mauvais temps ! (18h à 19h30)

Invitation à la 44e réunion de concertation, vendredi 1er octobre 2004


et compte rendu de la réunion du 3 septembre 2004

Proposition d’ordre du jour

  • 1. Aménagements du jardin (18h-19h)
    • Conclusion des réflexions sur le fleurissement du jardin et l’aménagement de la grande butte
    • Point sur l’outillage et les petits travaux à faire au jardin
    • Préparation du chantier de la mare
    • Suite des aventures par rapport à la pollution du terrain
  • 2. Animations en perspective (19h-19h30)
    • La carte verte commence dans 2 jours : préparez vous à cuisiner le samedi 9 octobre !
    • Les fenêtres qui parlent à Hellemmes : réunion pour l’édition 2005 le lundi 20 septembre à 20h à Boldoduc

Pour remplir vos agendas !

Mercredi 15 septembre à partir de 13h : atelier décoration pour la Carte Verte au local des AJOnc (amenez votre pique nique !)
Vendredi 17 septembre à 17h : réflexion sur le fleurissement des buttes du jardin
Vendredi 17 septembre à 19h : réunion du groupe gastronomie de la Carte Verte chez Jean Baptiste
Samedi 18 septembre de 13h à 18h : participation du jardin sans noN à la braderie de l’association Boldoduc
Dimanche 19 septembre à 15h : vélo tour des jardins communautaires à partir de Ch’ti vélo - Échanges de graines entre jardins communautaires
Lundi 20 septembre à 18h : réunion plénière de la carte verte à la MNE
Samedi 25 septembre à partir de 13h : pique nique collectif au Jardin sans noN puis chantier de la haie fruitière
Samedi et dimanche 25 et 26 septembre : portes ouvertes de la bio en Nord Pas-de-Calais
Samedi 3 octobre de 12h à 17h : fête d’ouverture de la carte verte sur le jardin de Wazemmes et à la Maison folie
Du 3 au 17 octobre : Carte verte des AJOnc à la Maison folie de Wazemmes
Dimanche 17 octobre de 12h à 19h : fête de clôture de la carte verte sur le jardin et à la Maison folie
Samedi 6 et dimanche 7 novembre : week end d’échange Ville/campagne dans l’Avesnois
Samedi 20 novembre : chantier interjardincommunautaire de la mare sur le jardin sans noN

Compte rendu de la réunion du 3 septembre 2004

(Par Violaine)
Présents : Jean, Nelly, Franck, Christophe, Fabienne, Violaine, Christiane, Marie-Édith, Jean-Louis, Claude, Jean-Michel, René
Excusés : Annie, Charles

Analyse de pollution du Terrain sans nom

L’analyse existe et se trouve dans le bureau de M. Billet à la mairie d’Hellemmes. Christiane et Robert sont allés consulter le dossier (plus de 100 pages) en juillet. Il est composé d’une partie sur la méthode utilisée par le cabinet Arcadis, d’une autre partie sur l’historique du terrain puis sur les pollutions des sols. Christiane a retenu que les hydrocarbures, le plomb et l’arsenic se trouvent dans le sol en quantité plus importante que la moyenne. Christiane explique que le dossier est difficile à analyser, qu’il y a beaucoup de tableaux avec des chiffres sans référence directe, qu’il faut qu’un spécialiste vienne voir le dossier pour en interpréter directement les données. Claude fait remarquer que les spécialistes en question n’ont pas forcément ce temps à consacrer à cette étude. Violaine a pris contact avec l’Institut Supérieur d’Agriculture de Lille, notamment M. Douay qui avait fait les premières analyses sur le Terrain sans nom et le jardin sans noN en 2002. Il a proposé de nous aider à interpréter les résultats de l’analyse parce qu’il travaille sur le plomb, le zinc et l’arsenic. De même, un autre spécialiste que connaît Chantal, présidente des AJOnc, est prêt à nous aider.

Un rendez- vous est pris à la mairie le lundi 13 septembre à 14h pour consultation du dossier : Claude, Jean et Violaine (et tous ceux qui veulent !) iront. Chantal nous préconise aussi quelques ouvrages du type « Le code permanent de l’environnement et des nuisances » dans lequel on pourrait trouver des informations. M. Douay conseille de regarder le « Guide méthodologique du Ministère de l’Ecologie » consultable sur internet dans lequel on peut trouver les normes de tels et tels métaux lourds dans le sol par exemple. Suite aux questions de Violaine, il a aussi précisé qu’il n’y avait pas de corrélation directe entre le taux de contamination en métaux lourds dans le sol et leur transfert dans les végétaux, tout dépend du type de sol, de métaux, de plantes etc. Il conseille de voir et d’analyser les résultats du dossier puis éventuellement de réaliser des analyses plus poussées sur des végétaux du potager comme le poireau ou la carotte. L’analyse coûte environ 53 € HT par légume. Il a précisé aussi qu’il y avait très peu de risque de contamination par inhalation des pollutions qui se trouvent dans le sol quand on les brasse, que ce peut être cependant dangereux pour les enfants qui les ingèrent. Claude craint qu’une nouvelle fois on ne puisse avoir accès facilement au dossier ou qu’on nous interdise de faire des copies ce qui nous handicaperait pour l’analyse des résultats. Il propose qu’on envoie un courrier à la Communauté Urbaine en faisant référence au caractère public du dossier et en faisant intervenir la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs). Il semble plus judicieux à Violaine de recontacter M. Bossu à la Communauté Urbaine avant d’écrire cette lettre puisque nous ne l’avons pas recontacté depuis longtemps.

Finalement, quelle démarche adopter d’ici la future réunion (prévue en septembre ?!?) avec la mairie d’Hellemmes, le cabinet Paysages, le cabinet Arcadis et les habitants jardiniers d’Hellemmes ? Un consensus se dégage sur le fait que nous souhaitons garder le jardin sans noN si il ne nous est pas prouvé que notre santé est en danger, l’objectif est donc de comprendre l’impact des pollutions sur notre santé dans le cadre de nos activités au jardin sans noN. Faut-il vraiment décaisser un espace aménagé depuis un an par nos petites mains alors que les conséquences sur la santé de l’inhalation de matières polluées semblent très faibles ? On tente de se mettre d’accord sur une démarche : on consulte le dossier en prenant des copies, on fait appel ensuite aux spécialistes en leur montrant les documents et en leur précisant les informations qui nous semblent importantes à trouver dans ce dossier, puis viendra ensuite la réunion avec la mairie d’Hellemmes.

Aménagements du jardin à terminer

- Une série de petits aménagements ont été commencés sur le jardin, il nous faudrait les terminer...un jour ! Par exemple, la haie fruitière à l’arrière du potager : Franck a installé l’arche (ouah....... !), il reste à fixer 4 poteaux puis installer les câbles. Jean-Michel et Franck proposent de faire à nouveau du béton pour qu’ils tiennent bien. Il est prévu de terminer ces travaux le samedi 25 septembre à partir de 14h avec un pique nique au jardin à 13h. Jean-Michel amène sa tarière pour faire des trous plus facilement.

- Violaine souligne que des petits parterres de fleurs ont été aménagés le long de la clôture près du compost et de la haie champêtre, l’idée étant de continuer à fleurir les contours de la grille pour rendre le jardin plus attrayant. On pourrait y mettre des plantes vivaces à floraison automnale notamment car, à cette période, le jardin n’est plus tellement fleuri. On peut aussi semer quelques fleurs maintenant comme la vipérine. René propose de fleurir la clôture en plantant des grimpantes, par exemple de la renouée ou du chèvrefeuille. Jean-Michel peut donner des boutures de chèvrefeuille, Marie-Édith de la bignone et du houblon. À planter en automne tout cela !

- Un voisin est venu demander de couper les ronces et un sureau qui poussent le long de la palissade en béton car il craint qu’elle s’effondre. Claude a commencé à couper tout cela. Violaine précise qu’on peut faire des nichoirs à insectes avec les ronces.

- Christiane fait remarquer que l’aspect du jardin ne lui plait pas comme il est maintenant. Elle souhaiterait pouvoir mieux entretenir le lieu avec des outils adéquats, notamment plus tondre l’herbe pour éviter qu’elle monte en graines et débroussailler certains endroits. Est -ce la tondeuse ou le rotofil le mieux adapté à ces travaux ? René dit que le rotofile fait beaucoup de bruit et consomme beaucoup d’essence. Pour Claude, cet outil acheté ne servirait que pour le jardin sans noN, il propose plutôt un partenariat avec les Jardins dans la Ville qui, eux, ont du matériel à disposition. Les salariés, en contrat d’insertion, pourraient peut être venir dans le jardin faucher l’herbe avec une de leur machine. Cette idée semble convenir à tous. Franck, qui les connaît, propose de leur demander si il leur est possible d’effectuer ce type de prestation et si nous pouvons leur louer de temps en temps d’autres outils. En fonction de leur réponse, nous déciderons d’acheter ou pas du matériel. Il nous faudra aussi réfléchir à des endroits d’intervention spécifique dans le jardin.

- Vient la question des outils : suite aux multiples vols, on ne peut plus laisser d’outils dans la cabane. Franck propose sa cave pour stocker les outils du jardin. Il propose qu’on l’appelle la veille pour passer chez lui prendre les outils du jardin quand on en a besoin. Chacun est invité à faire une liste des outils qu’il souhaiterait avoir pour travailler au jardin d’ici le samedi 25 septembre afin qu’on reconstitue le stock. Violaine se charge de faire l’inventaire des outils disparus.

- Au potager : par rapport au plan de départ, il nous reste à semer des épinards, des radis noirs (il faut racheter des graines, elles ont été volées !) et à démarier les poireaux. L’aménagement du potager va nous prendre moins de temps désormais, nous allons pouvoir consacrer notre énergie à aménager d’autres espaces du terrain.

Grands aménagements à envisager

Violaine fait part de la difficulté à envisager le travail à long terme sur le jardin. Les réunion de concertation ne sont plus que mensuelles et très peu d’habitants jardiniers y participent. Des décisions sont alors prises à 2 ou 3 personnes et les autres ne se sentent pas forcément concernés, les décisions d’aménagements importants sont reportées puisqu’on ne décide pas à 2 du devenir de la grande butte par exemple. Tout cela empêche de savoir vraiment comment va évoluer le jardin et sur quels travaux on axe la priorité. D’où ensuite l’embarras de certains habitants jardiniers qui ne savent pas quoi faire en venant au jardin : il faut que nous puissions rentrer plus dans le détail des petites tâches à accomplir mais également sur les trvaaux d’ensemble au jardin sans avoir l’impression de se sentir débordé !

René propose que la mare du jardin fasse l’objet d’un chantier solidaire avec des habitants jardiniers des autres jardins communautaires. En effet, elle traine à être aménagée et contribue à donner une image d’abandon au jardin. Tout le monde est d’accord pour qu’un coup de main extérieur soit donné pour ce chantier. Claude trouve que la date est prématurée tant qu’on ne connaît pas la réaction de la mairie par rapport à la pollution. Mais les autres pensent qu’il faut envisager la suite des aventures du jardin sans noN sans prendre en compte, pour l’instant, les conclusions qu’on ne connaît pas ! On prévoit donc la date du samedi 20 novembre. Notez la sur vos agendas !

Rendez-vous est donné pour déterminer le contenu du fleurissement de la 2e petite butte de terre et réfléchir à concrétiser l’aménagement de la grande butte. Ce sera le vendredi 17 septembre à 17h au Jardin sans noN. Christiane, Fabienne, Marie-Édith et Violaine y seront mais ce rendez-vous est ouvert à tous !

Démarches mises en place par rapport au vol

Le jardin sans noN a fait l’objet plusieurs fois de vols et de dégradation de la cabane du jardin. Claude et Violaine sont allés porter plainte le 12 juillet pour vol par effraction d’un abri de jardin et ont fait une déclaration de main courante le 30 août pour vol de faucille. Violaine rappelle qu’elle a rencontré en juillet les 2 médiateurs embauchés par la mairie d’Hellemmes qui ont parlé de notre cas à la police municipale qui se déplace 24h/24h en l’appelant 03 20 49 56 66. Donc, si vous constatez le moindre problème au jardin, n’hésitez pas à les joindre ainsi que les AJOnc au 03 28 550 330.

Carte verte des AJOnc à la Maison folie de Wazemmes

Vous trouverez ci-joint le programme complet de la Carte verte, tous les volontaires pour donner un coup de main à cette aventure collective et participative sont les bienvenus du 3 au 17 octobre. Les adhérents des AJOnc en 2004 se voient offrir une place de spectacle et la participation à un atelier récup’art. Pour cela, renvoyez le coupon ci- joint ! Des repas sont préparés par les habitants jardiniers des jardins communautaires, le Jardin sans noN ce sera le samedi 9 octobre de 14h à 21h. Des plats délicieux : petits fours à la betterave, soupe d’épinards aux amandes, haricots azuki avec du chou rouge et de la semoule, crumble aux prunes et salade de fruits verte et violette, le tout acompagné d’un rosé parfumé aux feuilles de cassis.

Les Nouvelles du Jardin

Christiane réfléchit au contenu de la prochaine lettre d’infos du jardin à distribuer aux riverains. Vous pouvez vous aussi y apporter votre contribution !

Vélo tour des jardins communautaires le dimanche 19 septembre

C’est l’occasion de découvrir les 3 autres jardins communautaires de Lille. Rendez-vous à 14h30 le dimanche 19 septembre devant Ch’ti vélo, avenue Willy Brandt. Si vous n’avez pas de vélo, vous pouvez en louer un à Chti vélo pour 2 euros et une caution. Retour prévu vers 19h. Franck propose d’être présent sur le Jardin sans noN au moment du passage des cyclistes vers 16h, vous pouvez venir en renfort !