accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > HELLEMMES : Le Bizardin > Réunions de concertation > 2004

Articles

Au Jardin sans Non (rue Papin), ou au Local Boldoduc - 213, rue Chanzy à Hellemmes en cas de mauvais temps ! (18h à 19h30)

Invitation à la 42e réunion de concertation, vendredi 2 juillet 2004


et compte rendu de la réunion de concertation du 4 juin 2004

Proposition d’ordre du jour

  • 1. Aménagements du jardin (18h-18h45)
    • Entretien et suivi du potager cet été
    • Tour de table des aménagements souhaités au jardin
    • Quels aménagements prévoit-on cet automne ?
    • Point sur les adolescents au jardin
  • 2. Animations en perspective (18h45-19h)
    • Proposition d’essai d’un repas coloré pour la carte verte des AJOnc à la Maison folie de Wazemmes
    • Réalisation de confitures les 10 et 11 septembre avec les fruits du jardin
  • 3. Diverses infos AJOnc (19h-19h30)
    • Conseil d’Administration des AJOnc le mercredi 30 juin à 18h30 au local des AJOnc
    • Voyage au festival des jardins de Chaumont-sur-Loire les 10, 11 et 12 juillet 2004
    • Formation « Les travaux de jardin en juillet » à Bernissart en Belgique le samedi 17 juillet
    • Chantier d’un préau végétalisé autoconstruit sur le jardin de Wazemmes cet été

Compte rendu de la réunion de concertation du 4 juin 2004

(Par Violaine)
Présents : Fabienne, Tiphaine, Jean, Violaine
Excusée : Christiane

Travaux réalisés au jardin

- 2 poteaux métalliques servant de support à la haie fruitière ont été installés par Franck, Jean Michel et Violaine. Il reste à fixer les 6 autres avec les fers à béton et un support en dessous sinon l’ancrage au sol n’est pas stable. Il est prévu de faire à nouveau du béton pour fixer les 2 poteaux du milieu... ce qui nécessite de creuser 2 trous supplémentaires d’une profondeur de 50 cm. On essaie de finir ces travaux au plus vite mais la santé fragile de Franck conditionne un peu la suite. Avis à ceux qui veulent prendre le relais !

- La tonnelle est montée, reste le toît à fixer de manière plus solide et la structure à consolider. Jean et Nooman s’en occupent.

- Au potager ont été semés et plantés : des betteraves rouges, de l’arroche, des épinards fraise, des laitues, des choux, des tomates, des courges, des haricots. Reste à mettre : radis, cresson, haricots, soja noir. Des fleurs ont été repiquées (statices, clarkias etc.). Il ne faut pas hésiter à biner (casser la croûte de terre) pour une meilleure pénétration de l’eau dans le sol puis à pailler autour des cultures pour conserver l’humidité (et utiliser moins d’eau !) et éviter la pousse des adventices (« mauvaises herbes »). Arroser si nécessaire en fin de soirée (notamment les tomates !)

- Le carré de jardin médiéval mené par Charles avance. Il va manquer du saule pour le tressage. Que compte mettre Charles dans ce carré cette année puis les années suivantes ?

- La cabane du jardin a été aménagée : des étagères ont été installées, un système de rangement des outils avec des clous a été réalisé. Merci à chacun de faire attention à bien nettoyer et ranger le matériel après utilisation.

Il nous faut s’atteler au désherbage de la butte de fleurs sauvages qui ont parfois du mal à pousser à cause du manque de lumière. Par ailleurs, les orties et chardons montent en fleurs puis en graines. Pour éviter leur dissémination sur l’ensemble du terrain, un petit désherbage manuel s’impose (avec des gants !). Laissons en cependant quelques uns puisqu’ils attirent une faune spécifique (La chenille qui deviendra papillon mange les feuilles d’ortie dont on peut aussi faire du purin).

Les adolescents au jardin

À plusieurs reprises, des jeunes sont venus pique-niquer sur le Jardin sans noN les soirs de beaux jours en escaladant la clôture. Ces faits ont été relatés par plusieurs voisins, notamment un qui habite juste en face rue Papin qui a déjà eu à faire à ces jeunes pour vol de vélos. Violaine lui a laissé les numéros de téléphone des AJOnc, le portable de René (AJOnc) et ceux de Christiane et Charles pour qu’il prévienne en cas de problème.

Ces jeunes semblent utiliser le jardin parce qu’ils y trouvent des tables et des bancs, un espace un peu « intime ». Charles, Fabienne, Christiane, Marie Edith, Violaine les ont déjà rencontrés et leur ont expliqué la démarche du jardin communautaire. Certains semblent ouverts, d’autres pas du tout. Comment se positionner ? Violaine souligne l’importance d’avoir une position de groupe, collective, solidaire pour que les jeunes comprennent que c’est un endroit organisé où certaines règles sont à respecter. On est d’accord sur le fait qu’il vaille mieux jouer la conciliation plutôt que rentrer dans une relation conflictuelle. On propose de leur ouvrir le jardin le vendredi soir de 19h30 à 22h (date à fixer avec eux) et qu’en échange, ils viennent nous aider à travailler sur le jardin un samedi sur deux à partir de 14h quand Violaine est là. Violaine est d’accord pour leur ouvrir le jardin à 19h30 puisque le vendredi elle est au jardin à partir de 16h, il faudra par contre un volontaire pour fermer le jardin à 22h.

Le voisin a suggéré de faire une main levée au commissariat, c’est à dire d’expliquer les faits sans porter plainte. Mais si des dégradations étaient à constater à l’avenir, une première démarche aurait été entamée. Qu’en pensez-vous ?

Fabrication d’épouvantails le samedi 5 juin

800 tracts ont été distribués dans les rues d’Hellemmes (changement de lieux de distribution par rapport aux autres fêtes pour faire connaître le Jardin à d’autres gens) pour annoncer cet après-midi de fabrication d’épouvantails. Marie-Édith, Christiane, Thifaine et Violaine ont récupéré des objets insolites aux encombrants d’Hellemmes et de Faubourg de Béthune. Des choses sympas pourront sans doute être réalisées demain. Rendez-vous ce samedi 5 juin à 13h pour un pique nique collectif puis fabrication des épouvantails et semis au potager dans l’après-midi.

Partenariats avec des associations hellemmoises

Marie-Édith a sollicité l’école Berthelot pour la réalisation d’épouvantails. Ca semble compliqué pour eux de les faire ce samedi sur le jardin mais peut-être qu’ils en feront pour le mois d’octobre. D’autre part, une institutrice a montré son intérêt pour venir avec des enfants sur le jardin l’année prochaine. Super ! À suivre !

Violaine a rencontré 2 salariés de l’association « Les Portes du Soleil » située rue Ledru Rollin, juste à côté du jardin. Elle gère l’hébergement d’urgence de personnes sans abri. Ces personnes peuvent être logées dans leur local pendant quelques jours à plusieurs mois. Il leur est proposé toutes sortes d’activités. Un atelier jardinage existait l’année dernière dans une parcelle mise à disposition par les Jardiniers dans la Ville mais l’intervenant est parti. Violaine leur a expliqué le fonctionnement du jardin, l’implication des uns et des autres, les horaires d’ouverture. Elle a proposé que les personnes du foyer viennent le lundi matin, le vendredi après midi ou le samedi après midi. Le seul souci est qu’un travail dans la durée est difficile à envisager dans la mesure où elles ne restent pas longtemps au foyer. Il est convenu que Violaine en parle aux habitants jardiniers hellemmois et qu’eux en parlent en conseil d’administration des Portes du Soleil pour voir comment mettre tout ça en place.

Des contacts sont en cours avec l’espace jeunes d’Hellemmes. À poursuivre...

Pique nique du 18 juin

L’association Piles propose un pique-nique collectif sur le Jardin sans noN après son Assemblée Générale le 18 juin. Fabienne viendra leur ouvrir le jardin à 20h, Christiane se joindra également à la soirée. Il est prévu que des tracts soient distribués dans les boîtes aux lettres des voisins pour les inviter.

Carte Verte des AJOnc à la Maison folie de Wazemmes du 3 au 17 octobre

Pour décorer la vitrine de la salle de spectacles, il est demandé à chaque jardin communautaire de proposer 3 photos, 2 objets et un texte représentatifs de l’état d’esprit du jardin. On choisit à Hellemmes 2 objets : griffe de jardin et tressage en saule ; 3 photos : une de Samuel et son copain devant la sculpture métallique, une de la fête du jardin pendant les Fenêtres qui parlent, une autre de Charles ou Claude ; un texte : Fabienne va demander à ses enfants si ils sont d’accord pour écrire un texte sur le jardin.