accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les AJOnc des Hauts-de-France > 5 — Revue de Presse > 2011

Articles

La Voix du Nord » Edition Valenciennes » Autour de Valenciennes » Le Denaisis » mercredi 01.06.2011

Nature et humour pour un anniversaire réussi au jardin communautaire


Pour la « fête des cultures des doux chineurs », certains participants s’étaient déguisés en épouvantails

DOUCHY-LES-MINES

Les quelques gouttes de pluie et le vent froid n’ont pas eu raison des « doux chineurs » ...

comme se sont baptisés les familiers du jardin communautaire de Douchy-les-Mines. Vendredi soir, ils prenaient l’apéro avant un barbecue et un spectacle. L’après-midi, écoliers et adultes avaient fait un concours d’épouvantails. La jeunesse, la culture, la convivialité, autour de la nature : telles sont les valeurs de la grande utopie du jardin communautaire, organisée autour de l’association lilloise des AJONC (amis des jardins ouverts et néanmoins clôturés). Avec, en plus, le partage : l’asso paie l’apéro et les saucisses (avec le soutien du Fonds de participation des habitants), les anonymes ramènent le reste.

Arrivés vers 18h30, nous avons constaté que la soixantaine de personnes avait bien joué le jeu du déguisement et de la fête en plein air malgré le temps pas très coopératif. Les habitants jardiniers, que nous avions rencontré au tout début de l’aventure, nous présentent les avancées. Face aux carrés d’un mètre sur un mètre entourés de planches peintes et garnis de plantes aromatiques, la fierté l’emporte sur les regrets : il n’y a pas encore de récupérateur de pluie, ni de points d’eau, encore moins de clôture, d’où quelques actes de vandalisme. « Mais les gens des AJONC ne sont pas inquiets... » Alors, eux non plus.

René Penet, directeur de l’association, et épouvantail d’un jour, balaie du regard les participants à la fête avec enthousiasme. « Les habitants commencent à investir cet espace. » Ils sont une douzaine à mettre régulièrement les mains dans la terre, « mais les fêtes fédèrent forcément plus de monde ». Les épouvantails des écoles seront exposés au parc Maingoval, ce qui tombe bien, avant les Douchynoiseries. Quant à la clôture, elle n’arrivera pas avant l’automne. Mais l’enthousiasme est là : le collectif des Baltringues peut présenter son nouveau numéro, « Merci pour la poubelle », un parcours loufoque plein de promesses. • A-G.B.

lien Voix du Nord