accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les AJOnc des Hauts-de-France > 5 — Revue de Presse > 2011

Articles

LA VOIX DU NORD » Edition Saint Omer » Actualité Saint Omer » mercredi 27.04.2011

Des jardiniers de la ville à la campagne et vice versa, une belle idée qui germe déjà


Mamie Josette, tout heureuse qu’une union soit célébrée chez elle, tient le panneau informatif désormais planté dans son jardin.

 ON EN PARLE 

Des jardiniers de la ville sont venus à la campagne chez mamie Josette, en plein coeur du marais, pour officialiser une union qui s’annonce riche d’échanges. Avant de reprendre la route, ils ont planté un panneau d’interprétation du marais dans le jardin de la truculente maraîchère retraitée pour expliquer aux visiteurs, dans les grandes lignes, les espèces présentes dans le marais.

PAR DAVID MONNERY

saintomer@lavoixdunord.fr

Chez les jardiniers aussi, il y a ceux des villes, et ceux des champs. Et comme dans la fable de La Fontaine, les jardiniers, aussi, ont envie de se rencontrer. Ceux des villes, regroupés au sein des Amis des jardins ouverts et néanmoins clôturés (AJONC) ont donc visité ceux des champs représentés par l’Accueil paysan. L’union a été célébrée ce week-end chez Josette Bayart, dans son jardin extraordinaire, sur l’Île flottante, tout au bout de l’impasse des Clarisses.

« L’idée de départ de nos jardins communautaires ou partagés était de créer du lien social sur un espace nature et de ramener de la biodiversité en milieu urbain », explique le président des AJONC, Claude Pruvot. L’association compte plus de 260 adhérents pour 22 jardins dans les grandes villes de la région.

« Seuls les adhérents disposent de la clé pour entrer, mais le principe, c’est qu’à partir du moment qu’il y a un jardinier, tout le monde peut entrer », explique le directeur René Penet. Un petit coin de paradis, certes. Mais engoncé entre des murs, sans réel horizon. D’où la volonté de faire des échanges avec la campagne. « L’idée c’est de faire un peu comme du troc », résume René Penet. Tout le réseau géré par Accueil Paysan leur tend désormais les bras.

Mamie Josette est aux anges que cette union se soit concrétisée chez elle : « C’est une idée superbe, moi j’ai toujours voulu faire des échanges. J’irai dans les jardins en ville, peut-être pas pour jardiner, mais au moins pour les voir. » Elle qui ouvre déjà son luxuriant jardin aux visites et qui héberge des touristes dans ses chambres d’hôtes aura même reçu un cadeau en échange : un panneau d’interprétation du marais. « Ce panneau informe sur les espèces qui peuplent le marais, mais il ne dit pas tout. Il éveille la curiosité pour donner envie d’en découvrir plus », explique le concepteur, Namir Cheikh. En attendant c’est d’abord le panneau qu’il faudra découvrir, planté quelque part au détour d’une allée du jardin de Mamie Josette, non loin de l’eau. « Je voulais qu’il soit un peu caché, que les gens viennent jusqu’ici pour le découvrir ».

Mamie Josette : 03 21 93 26 92

Lien Voix du Nord :