accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les AJOnc des Hauts-de-France > 5 — Revue de Presse > 2010

Articles

vendredi 24.12.2010, 05:19 - La Voix du Nord - Edition Valenciennes » Autour de Valenciennes » Le Denaisis »

Après le travail de l’écologue au faubourg Duchateau, c’est aux habitants de parler


Namir Cheik, malgré la neige, se souvient où le géranium luisant a été mis à l’abri des pelleteuses. - PHOTO LA VOIX

| ON EN PARLE |

Le dossier de la rénovation urbaine est bouclé. L’écologue n’a trouvé aucune espèce protégée, juste une variété de géranium qui a été déplacée. À partir du 17 janvier, les habitants ont un mois pour consulter le dossier en mairie et faire leurs remarques à un commissaire enquêteur indépendant. PAR ANNE-GAËLLE BESSE ++

denain@lavoixdunord.fr

La dernière réunion avec les habitants du faubourg Duchateau a eu lieu mardi, avec une affluence record - dans le mauvais sens du terme, puisqu’entre la neige et les vacances, dix personnes avaient fait le déplacement. Isabelle Slots, chef de projet au service rénovation urbaine, a expliqué les travaux, puis l’adjoint Jean-François Burette et Fabrice Piette, responsable d’antenne à Partenord Habitat, ont répondu aux questions.

Rien que de très normal dans la longue démarche de concertation : sauf que désormais, les habitants vont pouvoir se prononcer sur le projet fini.

Conformément au code de l’expropriation, la préfecture lance une enquête publique, au terme duquel la commissaire peut rendre un avis favorable, défavorable ou émettre des réserves, et dans ces deux cas il faudra revoir la copie. Cette procédure est indispensable pour déclarer le projet d’utilité publique et exproprier dans un an (contre indemnisation, des négociations sont en cours) Éléphant Bleu, qui va devoir déménager, et l’accès au magasin ED, qui en fera construire un autre, pour laisser place à la déviation du boulevard de Verdun.

« Un gros dossier sera disponible en mairie pour expliquer le projet, détaille Isabelle Slots. Une commissaire enquêteur, désignée par le tribunal administratif et donc totalement indépendante, tiendra des permanences pour recevoir les avis des habitants. »

Impact environnemental

Les conséquences environnementales du chantier ont d’ores et déjà été étudiées, notamment par Namir Cheik, écologue et membre des AJONC (amis des jardins ouverts et néanmoins clôturés). Le projet a globalement un impact positif, car il permettra de mettre fin à l’arrivée des eaux usées dans les nappes phréatiques, faute de canalisations récentes et en bon état.

L’écologue a aussi recensé toutes les espèces animales et végétales. Jean-François Burette s’est félicité mardi que l’épisode du lézard des murailles (une espèce protégée découverte sur le chantier de la RD955, et qui a obligé à dépenser 100 000 E de plus pour ne pas passer dans son habitat) n’ait pas eu lieu. Sachez toutefois que le faubourg est doté des géranium luisants, une plante « d’intérêt patrimonial », notamment à un endroit où une route devait être construite. Les petites fleurs roses ont été transférées au jardin communautaire. Ouf, la nature et les finances publiques sont sauvées. •

L’enquête commence le 17 janvier et se termine le 16 février. Les permanences auront lieu en mairie les après-midi des 17 et 28 janvier et 9 et 16 février.

—> Lien Voix du Nord

— > lien Jardin communautaire ’’des grandes gamelles’’ du faubourg Duchateau