accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les AJOnc des Hauts-de-France > 5 — Revue de Presse > 2004

Articles

20 minutes Lille

Les jardins de poche s’enracinent en ville


Publié le 30 septembre 2004

Lille 2004 donne carte blanche aux « AJOnc » à partir de dimanche... Mais qui se cache derrière ce sigle étrange ? Les « Amis des Jardins Ouverts et néanmoins clôturés » sont de joyeux écolos désormais enracinés dans les faubourgs lillois. Née en 1990, l’association compte quatre jardins communautaires (Moulins, Fives, Wazemmes, Hellemmes), dents creuses épargnées par les bétonneuses. Ils sont en lutte pour un cinquième jardin, dans un coin de la plaine Méo à Moulins, mais leurs pieds de tomates sauvages n’ont pas empêché les maisons neuves de sortir de terre « Les petites friches sont de plus en plus rares à Lille », regrette René Penet, fondateur des AJOnc. Leur recette pour créer un jardin ? Toujours la même : repérer une friche, monter un comité d’« habitants-jardiniers » motivés, négocier pied à pied avec la mairie et les promoteurs pour créer « un rapport de forces où la volonté des habitants peut l’emporter », explique René Penet. Reste à planter. Et à partager la production avec tout le quartier à l’occasion de pique-niques géants. Les adhérents, qui disposent d’une clé, sont tenus d’ouvrir la porte aux passants. « Les AJOnc, qui font un travail de repérage, sont devenus les partenaires de notre stratégie d’augmentation d’espaces verts », avance Eric Quiquet, l’adjoint à l’environnement de la mairie, qui vient de leur attribuer une subvention de 55 000 e. Et ce Vert rêve même « que chaque quartier lillois ait son jardin ». S. Caillat

- © 20 minutes

Wazemmes Avec les AJOnc et leurs partenaires, la carte Blanche devient carte Verte, du 3 au 17 octobre, à la maison Folie de Wazemmes. Lecture, spectacles, ateliers récup’, expositions... Informations au 03 28 550 331 ou sur le site www.ajonc.org.