accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les AJOnc des Hauts-de-France > 5 — Revue de Presse > 2010

Articles

La Voix du Nord - Le Denaisis - mardi 12.10.2010, 05:18

Denain, Escaudain, Wavrechain, Douchy : les jardins communautaires fleurissent


La mairie de Douchy-les-Mines et les AJONC cherchent à installer le jardin près du boulodrome. -denain@lavoixdunord.fr PHOTO LA VOIX

 ON EN PARLE 

Douchy-les-Mines est la dernière commune à avoir sauté le pas, avec un projet de jardin communautaire derrière le boulodrome. Wavrechain-sous-Denain inaugure le sien dans huit jours. Ceux de Denain et Escaudain fonctionnent bien, preuve que se mettre d’accord entre voisins pour cultiver la même parcelle en respectant la biodiversité n’est pas irréaliste.

PAR ANNE-GAËLLE BESSE

Au commencement était les AJONC. Née en 1997 (lire encadré), l’association implante dans le Nord - Pas-de-Calais le concept de jardin communautaire. Ni public, ni privé, ni ouvrier, cette parcelle de nature en pleine ville est cultivée en commun par un groupe d’habitants avec des techniques respectueuses de l’environnement.

Douchy-les-Mines est le dernier à s’être lancé dans la bataille, avec un terrain de 1000 m² derrière le boulodrome. « On se rapproche de l’idéal, se félicite l’AJONC René Penet : le terrain n’a pas souffert de la pollution, il se trouve dans un tissu urbain mais pas trop, près des établissements scolaires. » Lors de la dernière réunion d’information, les participants ont émis des idées différentes : plus ou moins d’intérêt pour le bio, le potager, la participation des enfants... Mettre tout le monde d’accord, c’est possible ? « Celui de Wazemmes, à Lille, a dix ans et il y a toujours des réunions de concertation régulières pour prendre les décisions ensemble », assure René Penet.

Clôturer ou pas ?

Dans le quartier du Quart de six heures, à Escaudain, le jardin communautaire est né il y a trois ans d’une réunion avec les habitants. « Ils cherchaient un projet qui leur soit utile et qui contribue à aménager le quartier », se souvient Jean-Christophe Jungers, chef de projet à la politique de la ville. Côté embellissement, il y avait du travail : le terrain communal choisi, en friche, se transformait en décharge publique. « Les habitants et les élèves de l’école Salengro ont aménagé une mare, planté des arbres fruitiers et des fleurs locales rustiques, le tout entouré d’une haie de châtaignier. » Une clôture symbolique plutôt efficace, avec un seul cas de vandalisme en trois ans.

À Denain, en revanche, malgré l’engouement des habitants et du centre social, le terrain situé au faubourg Duchateau est régulièrement « visité ». L’été, lorsque les gens du voyage s’installent, il sert même de terrain d’aisance. La clôture demandée depuis sa création, en 2008, devrait enfin arriver.

Haute de deux mètres, elle sera munie d’un portail forgé par l’artiste Franck Guihal qui devrait apporter un vrai « plus » esthétique.

Douchy-les-Mines aussi attend sa grille pour installer des équipements définitifs. Demain, l’animation « Jardins au carré, expressions créatives » permettra aux habitants de s’approprier le terrain.

À Wavrechain-sous-Denain, il semblait difficile de clôturer le « rond d’herbe », utilisé depuis mai en partenariat avec les AJONC pour des graffs et des huttes en saule. « Nous avions fait des jardins au carré, ils ont été détruits, regrette Chrystel Fremery, chef de projet chargée de la politique de la ville à la mairie. Nous retravaillons avec les enfants : le graff "respect" dans le jardin doit avoir un sens... » Alors la ville a confié la surveillance de ce terrain souvent traversé par des mobylettes et des voitures aux jeunes du coin. « On a peut-être confié cette mission aux plus durs, mais ça commence à marcher », sourit-elle. L’inauguration a lieu mercredi 20 octobre. •

Lien Voix du Nord