accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > HELLEMMES : Le Bizardin > La Vie sur le « Bizardin »

Articles

Le synopsis de départ de la mare du « JONC sans non »


Ci-dessous, la synthèse qui a servi de départ à la réflexion sur la construction de la mare du jardin d’Hellemmes. Elle s’appuie notamment sur l’excellente brochure du CPN Nord. Pour des raisons financières et locales la réalisation ne respecte pas scrupuleusement le schéma prévu. 2004 sera l’année de l’inauguration, si tout va bien.

Condensé d’informations sur la construction de mares

Surface : au moins 8 m2, jusqu’à 20 m2 et plus.

Profondeur : 1,2 m maximum

Pentes :

  • un seul côté abrupt, accessoire d’ailleurs sur une grande mare, mais facilite l’entretien (accès pour nettoyage),
  • un côté à paliers (20, 40, 80, 100 cm) avec une pente moyenne de 5-15° (toujours inférieure à 30°), et des dépressions pour mieux retenir la terre ; quelques pierres peuvent aider à fixer,
  • côté à paliers sur le flanc nord pour mieux recevoir le soleil,
  • possibilité d’anse, 2-3 cm de profondeur, si mare assez grande (sinon évaporation trop rapide), cette zone (1-2 m2) sera stérile (graviers, sable).

Sous-sol :

  • fonds en argile, bentonite, etc. :
    • assez couteux pour la bentonite, idéal pour l’argile,
  • fonds imperméabilisé par une bâche :
    • épaisseur de bâche supérieure à 1 mm,
    • structure générale (de bas en haut) :
      • sol tassé et nettoyé des cailloux, arêtes coupantes...
      • grillage à mailles fines
      • sable fin
      • géotextile ou moquette ou vieux cartons humides
      • bâche
      • sable et graviers sur argile ou sur terre pauvre (couches de 5 à 15 cm), généralement 1/2 gravier, 1/4 sable et 1/4 terre.

Plantes :

  • choix envisageables (tenu compte de l’envahissement et des qualités épuratives et hébergeantes) :
    • pieds dans l’eau : menthe aquatique (Mentha aquatica), très nectarifère ; laîche (Carex riparia) ; iris faux-acore (Iris pseudacorus), jaune ;
    • pleine eau : renoncule aquatique (Ranunculus aquatilis) ; cornifle (Ceratophyllum demersum) ; myriophylle (Myriophyllum spicatum) ;
  • possibilité d’utiliser des pots ou des bacs pour limiter le développement des rhizomes des autres plantes plus envahissantes (massette, roseau, jonc, potamot)

Alentours : *prévoir une zone herbeuse (limite la pollution),

  • prévoir du bois mort,
  • protéger des feuilles mortes et de l’ombre.