accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Le Dicton de la semaine > ARCHIVES > 09 - Septembre

Articles

23 septembre - St-Constant

Orages de septembre, Neige en décembre.


Concordance calendrier Républicain : Décade 1 – Duodi 2 Vendémiaire - Safran

Constant ou Constance. Il était sacristain de l’église Saint Étienne d’Ancône en Italie et avait une foi "à déplacer les montagnes". La légende dit q’un jour qu’il n’avait plus d’huile pour ses lampes d’autel, il y mit de l’eau et, à sa prière, les mèches brûlèrent toute une journée comme si c’était de l’huile...

Saint Constant est également le nom d’un charmant village d’environ 600 âmes du sud du Cantal, en Auvergne, à environ 45 km d’Aurillac...

Le prénom Constant a pour origine le prénom latin Constantia inspiré du terme latin constans qui signifie "ferme".

Populaire durant les 2 premières décennies du XXè siècle avec en moyenne 400 attributions chaque année, il est ensuite peu à peu tombé en désuétude pour devenir rare fin des années 70/début des années 80, avec en moyenne 5 attributions par an. Il connait un certain regain depuis la fin de XXè siècle avec une moyenne de 100 attributions par an cette dernière décennie.

Les 23 septembre et l’Espace !

1846 : L’astronome allemand Johann Galle confirme l’existence de la planète Neptune après que les astronomes britannique John Couch Adams en 1843 et français Urbain Le Verrier en 1846 calculèrent chacun de leur côté et par des méthodes différentes la position prévisible de cette hypothétique planète. Neptune est la huitième et dernière planète du Système solaire par distance croissante au Soleil (Pluton, dont l’orbite est globalement extérieure à celle de Neptune, a longtemps été considérée comme la planète la plus éloignée du Soleil, mais a été reclassée comme planète naine le 24 août 2006 à l’issue de la 26e Assemblée générale de l’Union astronomique internationale).

1972 : Lancement d’Explorer 47 destiné à l’étude de la magnétosphère. Les Explorers sont des satellites artificiels et des sondes spatiales à but scientifique, lancés par les États-Unis.

1999 : La sonde spatiale Mars Climate Orbiter ( destinée à étudier la météorologie de la planète Mars) disparaît alors qu’elle faisait le tour de Mars à basse altitude, détruite à cause d’une erreur de navigation pendant sa mise en orbite autour de Mars à une altitude normalement prévue de 140-150 km, alors qu’elle est entrée dans l’atmosphère martienne à seulement 57 km de la surface ce qui à provoqué sa destruction de par les turbulences et les frottements atmosphériques. L’enquête qui a suivi a mis en évidence une confusion dans les mesures de calcul des paramètres, transmis en unités de mesure anglo-saxonnes alors que l’équipe de navigation les attendait en unités du système métrique !

2000 : Découverte de 8 nouveaux satellites de Saturne par l’équipe de Brett J. Gladman, respectivement nommés Ijiraq, Skathi, Erriapo, Siarnaq, Tarvos, Mundilfari, Suttingr, Thrymr, tous noms de créatures de la mythologie nordique.