accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Formations, Grainier, Compost, Fiches techniques, Biocabas > 5 - Fiches techniques > Potager

Articles

La Rotation des cultures


C’est quoi le principe ?

Pour éviter que le jardin ne devienne un paysage lunaire, il est nécessaire, avant de cultiver des légumes, de cultiver la terre ! Le principe est de la ménager, de renouveler les réserves ; les légumes ne prennent pas les mêmes choses au même endroit du sol.

L’alternance des cultures consiste donc à varier, d’une année sur l’autre, les types de cultures sur un même espace.

Cela permet :

  • d’épuiser le sol moins rapidement. Les plantes ont en effet des besoins nutritifs différents, leur alternance minimise le risque de carence du sol.
  • de diminuer le risque de transmission de maladies et de ravageurs. S’ils ne sont plus au contact des plantes qu’ils attaquent, les ravageurs et parasites finiront par disparaître. Il est cependant recommandé ne pas mettre avant 4 ou 5 ans des plantes particulièrement sensibles à certaines maladies sur la même parcelle.
  • de freiner le développement des mêmes mauvaises herbes d’une année à l’autre car le travail du sol est différent pour chaque culture.

Le principe étant d’alterner des plantes n’ayant pas les mêmes besoins nutritifs et n’étant pas sensibles aux mêmes maladies, il faut éviter de mettre des plantes de la même famille en alternance sur la même parcelle.

Petit exemple

Soyons concrets et prenons l’exemple d’une seule parcelle sur trois ans. À chaque année correspond un type de culture et un type d’amélioration du sol.

  • La première année pourront être plantés ou semés des légumes feuilles (choux, épinards, poireaux, céleris-branche, raves) ou légumes fruits (tomates, aubergines, poivrons, concombres, courges) qui ont grand besoin d’éléments nutritifs et auxquels on apportera une fumure organique importante.
  • La deuxième année pourront être installées des légumineuses (haricots, pois, fèves) qui reposent le sol car elles ont la capacité de puiser l’azote dont elles ont besoin dans l’air.
  • La troisième année pourront succéder les plantes plus délicates demandant de la matière organique bien décomposée, tels les légumes à racines et à bulbes (carottes, betteraves, navets, oignons, ails).

Si l’on veut que le même type de culture revienne sur un espace donné la quatrième année, il faut diviser la partie cultivée en quatre zones (soles), et créer quatre groupes de cultures correspondants. Chaque année, faire tourner les groupes de cultures de soles en soles, l’une pouvant échapper à cette alternance pour les légumes permanents qui restent plusieurs années à la même place. Ainsi chaque parcelle bénéficie d’une année sur l’autre des apports en éléments nutritifs des différents types de cultures.

Violaine Bouyer

année 1

A B C D

année 2

B C A D

année 3

C A B D