accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Le Réseau > 4 - L’Écho des brouettes > L’Écho des brouettes, n° 1 (2002)

Articles

La Vie rêvée des groupes

Oyez, amis des jardins et des humains !


En juin 2001, j’écrivais ceci dans Les Gens d’ici (bulletin hellemmois de l’association C.H.I.C.) :

Citoyen, action citoyenne, citoyenneté…On nous en rabâche les oreilles ces temps-ci ! Eh bien moi, j’ai une chouette idée citoyenne : ça vous dirait, un jardin où les habitants viendraient planter des tomates, des clématites, flâner, jouer avec leurs enfants, pique-niquer, musiquer...

Nous, quelques-uns de CHIC, en avons visité un dans le quartier de Moulins, à Lille : c’est le jardin des Retrouvailles. C’est un jardin communautaire, c’est-à-dire créé, géré et animé par les habitants eux-mêmes. Ce jardin est ouvert à tous, mais cependant clôturé. Chaque « jardinier » en a la clé, et ne l’ouvre au public que s’il s’y trouve lui-même. Pas de chiens, pas d’enfants sans la présence des parents.

Cette visite à Moulins nous a enthousiasmés. Un vieux terrain moche entouré de grands murs sales est devenu un coin de verdure, de vie, de rencontre, de convivialité. Dans un jardin communautaire, on fait pousser des radis, des choux, des fleurs, mais aussi de la solidarité entre habitants.

Comme vous vous en doutez, une idée a germé dans nos petites têtes : et si on faisait la même chose à Hellemmes ? Et pourquoi pas sur le Terrain sans Nom ?

Janvier 2002 (bonne année pour les jardiniers !) :
L’idée prend forme : nombreuses réunions des acharnés du jardin, concertation avec la mairie, ça y est ! Au printemps, en principe, le premier JOnc d’Hellemmes ouvrira ses portes aux amateurs de tournesols communautaires dans la « pointe » du Terrain sans Nom, rue Philippe Lebon. Avis aux amateurs ! Parmi les folles idées lancées au cours de la dernière réunion, nous prévoyons : un cerisier, des nichoirs, des bambous, des nains de jardins (libres bien entendu) fabriqués en terre par nos petites mains, une tonnelle, des citrouilles, un totem qui serait le « Grand Esprit du Pic-Épeiche », des sculptures, un four à poterie…et quand même plein de fleurs, des beaux arbres (un ginko biloba, un néflier…), etc.

Christiane Vernay , habitante jardinière d’Hellemmes

PNG - 78 ko
Sous la bourrasque… et dans la bonne humeur