accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > MERICOURT : A Ch’bio gardin > Le Jardin dans les médias

Articles

La Voix du Nord - samedi 05.06.2010 - Au Sud de Lens | MÉRICOURT |

À Ch’bio gardin, jardin partagé, a soufflé ses deux bougies dans une belle ambiance


Plaisirs partagés depuis deux ans au coeur des jardins collectifs, toutes générations confondues.

Concours d’épouvantails, course d’escargots, ...

Expos et visites guidées ont animé l’anniversaire de ce lieu d’animation et de rencontres.

L’histoire a commencé en 2008 avec une demi-douzaine de personnes qui ont nettoyé 50 m² de terrain en friche pour les cultiver. « Nous en sommes à 1 500 mètres carrés de surface cultivée et vingt-deux personnes sur le terrain », se réjouit Gilles Pirot, l’animateur des lieux. « Aujourd’hui nous fêtons les deux ans d’existence du jardin en l’ouvrant aux habitants pour leur faire apprécier les bienfaits d’un jardin collectif. Pour les gens qui ne savent pas cultiver, en venant nous rejoindre ils peuvent apprendre la pratique du jardinage et des cultures. C’est ouvert à tout le monde ».

Concours d’épouvantails

Et du monde, il en est passé lors de ces portes ouvertes où chacun a attribué une note aux épouvantails inscrits au concours du plus... épouvantable. « Nous en avons une quinzaine, ils ont été réalisés par les enfants, les particuliers et les mômes des accueils de loisirs », souligne le coordinateur des jardins partagés ouverts les mercredis et samedis, de 9 h à midi. « Une vingtaine de passionnés y travaillent régulièrement. Nous avons aussi des adhérents qui viennent tout simplement pour le plaisir d’être dans un jardin et d’apprécier la convivialité et le vivre ensemble ». Des adultes, mais aussi des enfants avec leurs parents participent à la vie collective d’À ch’bio gardin, tout comme les écoliers qui en profitent pour faire leurs expériences de plantation de semis. « Le collectif prend ensuite le témoin pour l’entretien, l’arrosage. Nous apportons notre savoir aux enfants ».

Les Ch’ti accordéonistes ont mis l’ambiance lors du barbecue du midi. Ce fut l’occasion d’inaugurer le gardien de « ch’gardin », animée par un shaman. Celui qui veille désormais sur les cultures a été sculpté sur le tronc d’un cerisier mort par Gilles Pirot. Une course d’escargots a régalé le public qui a pu ensuite discuter avec les membres des AJONC (Amis des jardins ouverts et néanmoins clôturés) sur les échanges entre jardins collectifs et leurs moyens techniques.

« À Ch’bio gardin est un des premiers du Pas-de-Calais à s’être intégré dans le réseau des AJONC », précise Gilles Pirot. « Cela permet de ne pas se sentir seul et de voir que d’autres habitants font cet effort de s’accaparer un terrain en friche pour en faire un potager.

Cela demande beaucoup de travail et même si l’on prend le jardin comme un loisir, grâce au groupe, on arrive à faire des choses. Cela permet surtout de s’enrichir mutuellement entre groupes de jardiniers et en plus, les jardins partagés sont un lieu d’animation ».

« En 2011, nous allons récupérer un terrain dans le nouveau quartier face à l’école Mandela. Plus tard, nous allons planter nos bêches et râteaux du côté de la cité du Maroc et du quartier 3/15 ». En attendant, le collectif cultive le programme de sa fête de la patate pour septembre.

À ch’bio gardin, place de la République, derrière le CCAS. Pour tous renseignements contacter le centre social et d’éducation populaire, rue Jean-Jacques-Rousseau, au 03 21 74 65 40.