accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > LILLE (quartier de Wazemmes) : Jardin des drôles d’Waz’eaux > Les Réunions de concertation > 2003

Articles

Invitation à la 48e réunion de concertation (Wazemmes), le 15 octobre 2003


et compte-rendu de la réunion du 1er octobre

Proposition d’ordre du jour

1. Conclusions de la réunion bilan du samedi 11 octobre (19 h-19 h 30)

2. Aménagements du jardin (19 h 30-20 h 30)

  • Fin de l’échéancier des travaux et aménagements de jardin pour l’année à venir
  • Propositions de fleurissement du jardin par le groupe « flower power »
  • Présentation d’un projet d’abri convivial
  • Proposition de lettre au voisin par le service médiation de la Ville de Lille

3. Animations en perspectives (20 h 30-20 h 50)

  • Sollicitation de la Maison de quartier pour participer à la confection d’un repas avec l’Atelier cuisine le jeudi 23 octobre

4. Diverses infos AJOnc (20 h 50-21 h)

  • Bilan du week-end d’échanges ville/campagne à Coigneux le samedi 11 et dimanche 12 octobre
  • Marché alimentaire et solidaire sur la Gd Place le samedi 18 octobre de 10 h à 19 h

Compte-rendu de la réunion de concertation du 1er octobre 2003

(par Gérard et les AJOnc)
Étaient présents : Armelle, Christine, Claude, Édith, Florence, Gérard, Joseph, Namir, Sébastien, Stéphane, Violaine, Yohan, Domitille
Excusé(e)s : Nicolas, Sylvie, Yasmina

Violaine ouvre la séance. Le compte-rendu de la réunion est confié à Gérard. La gestion du temps incombant dans les débats aux différentes parties de l’ordre du jour est confiée à Claude et Sébastien.

Le point sur les travaux

La mare :

Yasmina et Yohan ont été récemment chercher de la tourbe, qu’ils ont étalée ce mercredi avec Violaine et Namir. La tourbe contient de nombreuses graines : tant mieux, le fleurissement, cet été, sera garanti !

La cave :

Claude signale qu’une partie des murs a déjà été nettoyée, notamment les joints, par Christine. Une bonne partie des murs va donc pouvoir être rejointoyée dès samedi 4 octobre. Claude propose de nettoyer le dessus des murs et, dans la foulée, de faire la voûte. Les habitants-jardiniers sont unanimes pour préserver sa forme actuelle, notamment le petit escalier qui permet l’entrée dans la cave. Il faudra cependant refaire totalement le mur de support de cet escalier qui tombe en ruine comme la voûte. Est posée la question du rejointoiement du mur acolé à la palissade en béton qui risquerait d’être déterioré lors du changement de clôture. On commencera donc par le rejointoiement des 2 murs perpendiculaires à la palissade.

L’abri récupération d’eau de pluie :

Signalons, tout d’abord, la fabrication récente de superbes étagères. Tous nos remerciements pour cette magnifique réalisation, qui va permettre une excellente organisation à l’intérieur de l’abri, à Claude et à Namir. Remercions également, pour son soutien moral, Daniel.

L’espace convivial :

Violaine rappelle qu’un semis de gazon était envisagé sur l’espace convivial après le rallye associatif du 4 octobre et pose les questions suivantes : peut on fixer une date et sur quelle zone va t’on semer ? Stéphane propose de fermer des espaces en attendant que la végétation pousse. Yohan pense que l’on pourrait, dans un premier temps, se passer de la zone conviviale. Violaine propose que l’on laisse une fine bande autour de l’espace convival pour continuer à circuler le temps que le gazon pousse. Pour délimiter le cheminement, Namir propose de faire du tressage de perches de noisetiers qui présentent une certaine malléabilité comme on a pu le voir au jardin de plantes sauvages de Bailleul. Édith fait part de son approbation. Violaine estime que l’idée est bonne, mais est envisageable quand le gazon aura poussé ! « Y a t’il un type de gazon particulier à préférer ? » , demande Violaine. Domitille, Stéphane et Yohan propose plusieurs variétés, notamment une très rustique pour pouvoir marcher dessus sans risquer de ne plus en voir la trace au bout de deux semaines. Violaine propose d’aller chercher le gazon pour commencer les travaux ce samedi 4 octobre : cela consiste à défoncer un peu le sol sur 5 cm sur l’ensemble de l’espace convivial puis à semer le gazon et à tasser le sol ensuite. Jérôme a suggéré d’ajouter du trèfle blanc à la pelouse pour lui donner un aspect plus naturel et la fleurir. Très bonne idée !

Vient la question des briques au milieu de l’espace convivial. Ne pourrait-on pas les déplacer car elles empêchent de profiter pleinement de l’espace ? On opte pour déplacer une partie des briques dans la cave pour refaire le mur support de l’escalier et l’autre partie à l’endroit où était le pétrin avant, derrière la zone d’arbustes. De même pour la paille, on décide de la déplacer derrière la zone d’arbustes.

Christine soulève la question d’une mosaïque au centre de l’espace convivial, projet qui avait été abordé par le groupe mosaïque. Violaine fait remarquer que le gazon a pour but de rendre plus accueillant rapidement l’espace convivial et que la mosaïque au sol pourra toujours voir le jour plus tard mais il faut réfléchir au préalable à sa conception.

Armelle et Yohan évoquent l’installation de bancs qui manquent cruellement dans ce jardin !

Les outils :

Claude pense que les habitants-jardiniers devraient réfléchir aux outils nécessaires pour l’exploitation du jardin. Il pense notamment à une visseuse-dévisseuse sans fil qui fait défaut quand des travaux du type « étagères » se font comme ce week end. Violaine évoque aussi l’existence de la grelinette, qu’elle qualifie d’« outil magique des jardiniers bio ». Pendant qu’elle fait circuler un polycopié dans la salle sur cet outil, elle en explique le principal avantage : la grelinette permet d’aérer le sol sans casser la vie qui s’y est installée. Une grelinette coûte 100 euros environ. Faut il en acheter une ?

Nous décidons de reporter à la prochaine réunion la fin de l’échéancier des aménagements du jardin pour l’année à venir : quand envisageons nous de réaliser les toilettes sèches, les carrés de plantes médicinales, l’abri convivial, les panneaux d’information etc. ?

Bilan de l’entrevue avec le service Médiation de la Ville

Violaine a rencontré Mme Bourderioux à la Maison de la Médiation et du Citoyen à la Mairie de Lille. Elle lui a décrit l’histoire des jets de briques dans la mare du jardin communautaire. Dans ce type de cas, elle conseille de porter plainte tout de suite, cela nous crédite vis à vis du propriétaire du terrain (qui pourrait, sinon, se plaindre de notre négligence en cas d’incidents plus graves) et peut nous permettre, dans certains cas, d’être remboursé par l’assurance. Il se trouve que, pour ce scénario, la plainte serait déposée contre X puisqu’on ne connaît précisément l’auteur des faits. Si il est prouvé que l’acte est intentionnel, la procédure relève du pénal et l’assurance des AJOnc peut aider dans ce type de procédure. Si l’acte n’est pas intentionnel, relève de la négligence, c’est la responsabilité civile de l’auteur de l’acte qui doit prendre en charge les dégâts. Encore faut-il le connaître ! Claude précise qu’un expert serait nommé pour évaluer le montant des dégâts si toutefois la responsabilité civile de l’auteur pouvait marcher. Or, nous n’avons plus aucune trace des faits car les briques ont été enlevées de la mare et les trous rebouchés. Etant donné le temps qui s’est écoulé depuis l’événement et le peu de chance de retrouver l’auteur, nous décidons, pour cette fois ci, d’envoyer seulement la lettre du service Médiation de la Ville à la voisine. Cette lettre sera lue et validée à la prochaine réunion avant envoi. Cette expérience nous sert de leçon pour la suite : quand un problème de ce type arrive sur le jardin, nous décidons de porter plainte immédiatement, même contre X puis d’appeler l’assurance pour se renseigner des démarches à mettre en œuvre. Et continuer à travailler avec le service médiation si cette expérience se révèle fructueuse.

Le rallye associatif du 4 octobre

Le rendez-vous chez Domitille à 12 h, au 189 rue des Postes, pour préparer une soupe au potiron, destinée à être servie sur le jardin pendant le rallye associatif, est d’abord rappelé. Domitille demande des idées pour la recette. Florence propose de mélanger potirons et potimarrons. Gérard propose d’utiliser un peu de muscade. L’idée d’ajouter des pommes des terre, des carottes, des oignons et de la crème fraîche est également évoquée par les habitants-jardiniers. Domitille fait ensuite un appel à marmites. Gérard et Sébastien se proposent d’apporter des récipients. Rendez vous ensuite à 14 h sur le jardin pour inviter les participants au rallye à déguster la soupe, nous aider à préparer le terrain pour le semis de gazon et à rejointoyer la cave.

La fresque

Violaine a vu Joël Comblé qui s’occupe, au sein de la Mairie de quartier de Wazemmes, des projets avec les habitants. Ayant été au courant des problèmes relationnels qui sont intervenus dans le projet de la fresque, il se propose d’en être le médiateur. Il est prêt à financer totalement le projet car il le trouve très intéressant en terme de participation des habitants du quartier. Il propose de faire un temps d’inauguration de la fresque le samedi 6 décembre, sur le jardin communautaire ou ailleurs, pour animer le quartier lors de la journée d’ouverture de Lille 2004, capitale européenne de la culture. Nous pouvons être rassurés, la fresque est de toutes les façons financée, question qui nous embêtait à la dernière réunion car nous ne voulions pas laisser Terres d’Email sans ce soutien. Il ne nous reste plus qu’à être d’accord sur l’emplacement ou non de la fresque dans le jardin. Christine pense que c’est une marque de respect vis à vis des habitants que de leur proposer la fresque sur le jardin puisque c’est comme cela qu’ils l’ont entendu au départ. D’autres soulignent que les mauvais rapports humains ne peuvent que nous apporter d’autres ennuis. L’intégration du projet dans les festivités de Lille 2004 ne plaît pas à tout le monde. Un vote est enfin organisé sur la problématique suivante : « la fresque sur le jardin communautaire de Wazemmes : oui ou non ? »

Les résultats :

  • oui : 2 voix.
  • non : 8 voix.

La question de la fresque est tranchée ! Elle devra trouver un autre mur dans le quartier. A été évoqué avec Joël Comblé un des murs de la future rue de l’Abbé Aerts.

Bilan du jardin communautaire de Wazemmes

Violaine rappelle l’organisation de la journée du samedi 11 octobre : RDV à 15 h 00 à la Maison de quartier de Wazemmes pour le bilan et fin des cogitations à 18 h. Merci de renvoyer d’ici là le questionnaire bilan pour mieux préparer cette réunion ! Christine se porte volontaire pour venir dépouiller les questionnaires au local des AJOnc. Certaines personnes ont fait savoir qu’elles étaient mécontentes de la proposition faite par Violaine et les AJOnc d’organiser un échange ville/campagne le week end où était prévu une sortie dans les Flandres et en gîte par le groupe de Wazemmes. Violaine explique que la date de ce week end d’échanges ville/campagne était arrangeant pour les hôtes et pour le calendrier global des AJOnc, que cette proposition ne lui paraissait pas contradictoire avec les souhaits émis en réunion de concertation et que toute suggestion de ce type peut-être dicutée quand elle est émise ! Petit problème de formulation de la proposition, à améliorer ! Florence propose de remettre la sortie dans un estaminet flamand vers Noël, pour les habitants-jardiniers de Wazemmes. Cette sympathique idée est approuvée par les participants.

Pour ce qui est de l’échange Ville/campagne, le départ se fera à 18 h 30 de la Maison de quartier de Wazemmes pour Coigneux, au Sud d’Arras, chez des agriculteurs. Nous arriverons pour le repas du soir, auberge espagnole, où chacun devra apporter quelque chose à manger (cf programme entier sur le précédent compte rendu). Le retour est prévu le dimanche vers 19 h 00. Rappelons qu’un covoiturage sera organisé et qu’une participation de 10 euros pour les frais de repas et de covoiturage sera demandée. Inscrivez vous en appelant les Ajonc au 03 28 550 330.

Les fenêtres qui parlent 2004

L’année dernière, une dizaine d’habitants jardiniers de Wazemmes s’est impliquée dans l’organisation des « Fenêtres qui parlent » dans le quartier, soutenu par les AJOnc. Cet événement a permis à environ 40 personnes du quartier d’exposer à leur fenêtre des œuvres d’artistes pendant deux semaines. Cela a été l’occasion de deux moments forts, le 30 mars et le 6 avril 2003, sur le jardin communautaire et dans les rues du quartier. Cette année, l’association AJOnc a décidé de ne plus être porteuse du projet et de voir si d’autres associations ou groupes d’habitants étaient intéressés pour monter l’opération en 2004. Personne ne s’est manifesté encore pour travailler sur l’événement en 2004. Cet événement se préparant longtemps à l’avance, notamment pour les demandes de financements, il est important que les personnes intéressées se manifestent rapidement afin que les AJOnc transmettent toutes les informations nécessaires au montage du projet. Alors, parlez en autour de vous !

Carte verte AJOnc

Une réunion est prévue chez Cécile, 139 rue d’Arras le mercredi 8 octobre à 19 h pour continuer à réfléchir à la programmation AJOnc à la Maison folies de Wazemmes en octobre 2004, en lien avec le jardin communautaire de Wazemmes. N’hésitez pas à venir !

Ponctualité

Enfin, Violaine demande aux habitants-jardiniers d’être plus ponctuels aux réunions du mercredi soir. Les réunions devraient commencer au plus tard à 19 h 10 et pas à 19 h 30 ! Merci d’y faire attention !