accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Le Dicton de la semaine > ARCHIVES > 05 - Mai

Articles

28 mai - saint Germain

Soleil de Saint Germain, nous promet du bon vin. 


Étymologie : Le mot germain a longtemps été un synonyme de frère. C’était le sens de l’adjectif latin germanus, dérivé du substantif germen, le germe, le rejeton, la progéniture. Mais à l’origine du prénom Germain il y a sans doute une autre source, celle du peuple que les Romains désignaient du nom de germain, transcription d’un substantif celtique gairman, " le peuple voisin ", nom que les Gaulois donnaient à leurs voisins de l’Est, aujourd’hui les Allemands.

Saint Germain (de Paris)* voit le jour près d’Autun (en Bourgogne), en France mérovingienne, en l’an 496. On raconte que sa mère ne le désirait pas et voulut se faire avorter. Elle n’y parvint pas et Germain vit le jour. Après des études à Avallon, il est, durant 15 ans, moine dans une petite communauté locale. C’est là que l’évêque d’Autun, Agrippin, vient le chercher pour en faire un prêtre car il y a beau coup à faire dans ce pays des Francs si peu évangélisé. On le voit un temps abbé de Saint-Symphorien d’Autun, mais les moines n’apprécient pas cet abbé qui donne leur pain aux pauvres. Découvert par Childebert (le roi de Paris), fils de Clovis et de Clotilde, qui se prend d’amitié pour lui, il devient évêque de Paris à l’age de 60 ans où il s’y illustre par une série de guérisons, ainsi que par la libération systématique des prisonniers et des esclaves. Il fonde l’abbaye de Sainte-Croix-Saint-Vincent qui deviendra Saint-Germain des Prés. Il meur le 28 mai 576 à l’age de 80 ans.

*A ne pas confondre avec le saint Germain d’Auxerre, fêté le 31 juillet.

Conseil au jardin :

- Mai, le mois des premières récoltes de fraises au jardin.

La fraise n’est pas véritablement un fruit, seuls devraient porter ce nom les akènes (grains durs) disséminés à la surface de la fraise, et qui dérivent effectivement des ovaires de la fleur. La partie charnue ne correspond en fait qu’au réceptacle hypertrophié de la fleur.

Les fraises étaient déjà appréciées des Romains, mais il s’agissait alors de fraises sauvages ou fraises des bois. Leur culture n’a vraiment commencé qu’à la Renaissance ce qui a permis d’obtenir des variétés à fruits plus gros, et surtout des saisons plus longues.

Au 18ème siècle, de grosses fraises venues d’Amérique, de Virginie et du Chili notamment, ont été introduites en France et cultivées d’abord dans la région de Plougastel, en Bretagne. La culture de la fraise s’est généralisée au 19ème siècle et a donné naissance à plus de 600 variétés

Légère (seulement 35 kcal/100 g) et rafraîchissante (elle est composée à 90 % d’eau), la fraise est pour tous, le fruit qui symbolise l’été. Riche en vitamines C, elle arrive à point nommé pour prendre la relève des agrumes dans nos assiettes. La fraise est en effet particulièrement intéressante pour son apport vitaminique, qui stimule nos défenses immunitaires. Il suffit d’une portion de 150 g (ce que l’on consomme habituellement) pour couvrir l’apport journalier recommandé (AJR) en vitamine C, soit 80 mg pour l’adulte. Les fraises sont riches en acide salicylique, ce qui les rend bénéfiques contre la goutte et les rhumatismes.

Une cure de fraises ne peut donc qu’être bienfaisante.

Attention cependant, la fraise fait partie des aliments "histamino-libérateurs" : sa consommation libère de l’histamine dans l’organisme, ce qui peut provoquer chez un sujet prédisposé l’apparition de phénomènes de type allergique (urticaire notamment).

Au jardin : Si ce n’est encore fait, paillez les fraisiers (avec un paillis de lin, de chanvre,de paille...),

mais en beaucoup d’autres endroits du jardin il est également fortement conseiller d’utiliser un paillage, pour préserver les ressources en eau, réduction de l ’évaporation de l’eau du sol, pour éviter que la terre ne se tasse sous l’effet des arrosages, des pluies ou des piétinement, pour favoriser l’aération par la micro-faune (vers, insectes…) des racines des plantes.

Les paillis les plus utilisés