accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > HELLEMMES : Le Bizardin > Réunions de concertation > 2001

Articles

20 h, chez Jean

Invitation à la 03e réunion de concertation (Hellemmes), le 5 juillet 2001


et compte-rendu de la réunion du 20 juin 2001

Ordre du jour :

  • point sur la réunion publique du 27 juin
  • Point sur la rencontre AJOnc-Maire d’Hellemmes
  • Calendrier des opérations de communication avec les riverains
  • Autres points (sur les propositions de chacun)

Compte rendu de la 2e bis réunion de concertation du 20 juin 2001

(par Lise)
Présents : Christiane Vernay, Anne Lefèvre, Charles Lenglin, Patrick Leroux, Jean Wattelet, Sophie Debuyser, Jérome Segard, René Penet, Lise Périno, Robert Rapilly.

Bilan des visites des terrains du 18 juin

les avis des uns et des autres (Cf. compte rendu précédent pour le descriptif des terrains) :

N°1 : L’imprimerie voisine est très bruyante

N° 2 : C’est le préféré de Sophie, pas loin de chez elle. Il est de taille idéale pour elle, proche d’un groupe scolaire, devant la médiathèque. Inconvénient : peu habité à l’arrière. Il ne plaît pas trop à Charles, mais assez bien à Jean, qui habite cette rue.

N° 3 : Trop propre pour Christine qui est surtout motivée par le changement avant-après des friches reconverties en jardin communautaire. Trop petit, sans doute aussi. Intéressant pour les habitants de la courée voisine, pour sa proximité du parc sans nom. C’est un ancien parc à matériaux de Fives Cail Babcock... La pelouse est propre, le sous-sol comporte des caves, des câbles qui alimentaient Fives Cail.

N° 4 : voir point N° 2

N° 5 : Terrain voisin du stade de foot Anatole de La Forge : Charles rapporte que des personnes présentes à la réunion du parc sans nom souhaitent qu’il soit transformé en parking pour les spectateurs des matches de football le dimanche. Lise signale que le parking de la résidence Castel Legrand est sous occupé, que le métro est proche du stade.

Le terrain est part ailleurs bien situé, peu de voitures passent devant.

N° 6, 7, 8, 9, 10 : Remarque générale : fait partie du côté ouest d’Hellemmes, de l’autre côté d’où habitent les personnes motivées par un jardin communautaire. Pour Christiane, tout est très chouette de ce côté là et rien du nôtre.

On travaille la nuit sur le N° 7, mais Jean le trouve bien. N°8 : à l’autre bout d’Hellemmes. N° 9 : le projet du maire est d’en faire un musée du travail, ou qui accueillerait un projet « mémoire », un ethno-café…

N° 12 : Lycée Fives Cail : il intéresse du monde, mais est connu comme très pollué.

Remarque générale d’Anne : faut-il demander de tout dépolluer la ville (ce qui prendrait vingt ans peut-être) ou dépolluer une parcelle à la fois, en fonction de l’usage qu’on veut donner aux terrains ?

Point sur la réunion du 19 juin organisée par CHIC autour du Parc sans nom

Christiane rend compte de la réunion du 19 juin, au sujet de l’avenir du terrain sans nom. Organisée par CHIC, la réunion a rassemblé une trentaine d’habitants riverains du parc, n’appartenant pas au réseau habituel de CHIC. Beaucoup de mères de famille étaient présentes. À l’unanimité (sauf une personne qui souhaite la construction d’un parking), les personnes étaient contre toute construction sur le terrain sans nom. Les mères de famille souhaitent y emmener leurs enfants. Ressortait beaucoup l’idée de clôturer le terrain, par sécurité pour les enfants, d’y mettre des gardiens. Christiane a avancé l’idée d’un jardin communautaire. Pas de réaction. Lise propose d’étendre la communication et de l’axer prochainement sur les riverains, afin d’informer sur le concept de jardins communautaires.

Pour Christiane, c’est sur la pointe du parc sans nom qu’un jardin communautaire serait le plus rapide à réaliser. Charles souligne la nécessité d’une approche globale sur la restructuration du parc sans nom : combiner parc à chien, city stade, jardin communautaire, promenade (genre coulée verte)

Charles préfère le N°4 : la corne n’est pas utilisée actuellement. Patrick préfère aussi le N°4, qui nécessiterait une intervention moins lourde, donc plus rapide que les autres (à dépolluer).

René propose de se concentrer sur les terrains 2, 3, 4, de les hiérarchiser, et d’en contacter les propriétaires.

Comment présenter le projet aux autorités ? :

Christiane craint de toujours rester dans un réseau existant de CHIC. René suggère de ne pas non plus complexer quand on est à l’origine d’initiatives sur un terrain (fêtes de CHIC, mouvement de militants…). Il faut simplement veiller à ce que l’implication dans un projet de jardin communautaire n’engage à rien d’autre pour les habitants qui voudraient joindre le groupe, donc créer à terme une association autonome qui a pour seul objet la gestion de ce jardin.

Sophie craint que chacun ne vienne sur le terrain sans nom avec son propre projet et que sa vocation d’« espace du possible » ne disparaisse.

Christiane et Jean rappellent qu’ils ne doivent pas être en contradiction avec ce qu’ils ont entamé comme démarche avec les habitants : une consultation sur ce qu’ils voudraient voir sur le parc sans nom. Il serait donc mal venu d’y apporter un projet ficelé sans en avoir parlé aux riverains.

Lise invite chacun à pratiquer le terrain sans nom, ce que fait déjà Sophie, pour « tâter le terrain » et le projet de jardin communautaire. (Passer du temps à expliquer ce que c’est)

René suggère de positionner le groupe, et les AJonc ainsi :

. On peut donc présenter le groupe comme informel, et ouvert. Les Ajoncs utilisent leurs « entrées » auprès des institutionnels et prennent les premiers contacts avec les propriétaires et financeurs potentiels, alimentent le réseau de personnes intéressées à Hellemmes, en compagnie de CHIC.

Le groupe semble d’accord sur le principe.

Contacts avec les propriétaires des terrains.

Information

Monsieur Pargneaux organise le 27 juin une rencontre avec les habitants pour leur présenter ses projets d’aménagement de la ville, et notamment du parc sans nom.

Les AJOnc ont RDV avec lui jeudi 5 juillet pour évoquer un projet de jardin communautaire à Hellemmes.