accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Le Dicton de la semaine > ARCHIVES > 03 - Mars

Articles

7 Mars - SAINT THOMAS D’AQUIN

C’est en mars que le Printemps chante, et que les rhumatismes commencent...


le « docteur angélique »

Philosophe et théologien italien, écrivant en latin, surnommé le « docteur commun » de l’Église et aussi le « docteur angélique », Saint Thomas d’Aquin est considéré comme le plus grand homme de son époque.

Il naquit au château de Rocca-Secca, près de la petite ville d’Aquino, dans le royaume de Naples, l’année qui vit mourrir saint François d’Assise, et saint Louis monter sur le trône de France (1225).

Observant un groupe de frères et discutant avec eux, Thomas en vient à conclure avec certitude que son destin est écrit dans l’Ordre des prêcheurs ou dominicains, comme on les nommera plus tard.

Il prononce ses voeux en 1243 et étudie à Paris, puis à Cologne, où il a pour maître Albert le Grand. Il est taciturne et ses compagnons le surnomment « le grand boeuf muet de Sicile ». Mais dans une argumentation qu’il soutient publiquement, il répond avec une dialectique si pointue et si lumineuse qu’Albert le Grand se tourne tout ému vers ses élèves et leur prédit que « les mugissements de ce boeuf retentiront dans tout l’univers ».

Précédé de sa réputation, le frère Thomas prend en charge la chaire que l’Université lui offre. Il commence avec la chaire de Bachelier en Ecritures, pour continuer comme Bachelier Sentenciaire. Ainsi nomme-t-on les chaires de base pour tous les étudiants en Théologie.

La pensée théologique de Thomas d’Aquin repose sur deux axes fondamentaux : une confiance active en la raison, et une référence permanente à la nature.

Après avoir édifié ses frères par ses vertus, défendu et éclairé la sainte Église par sa parole et ses immortels écrits, Thomas, bien qu’épuisé par la maladie, se rendait, sur l’ordre du pape, au Concile oecuménique de Lyon, quand il mourut à l’Abbaye de Fossa-Nova, le 7 mars 1274 à l’âge de 47 ans.

Il fut canonisé par Jean XXII en 1323 et proclamé par Léon XIII patron officiel des écoles catholiques.

Le 7 mars ce fut aussi en

- 384 avant notre ère le décès d’Aristote. S’il est un nom à retenir dans l’histoire des sciences grecques, c’est celui d’Aristote. Philosophe et naturaliste, Aristote a fourni de nombreux traités scientifiques et certaines de ses observations, notamment en biologie, sont d’une réelle justesse et dénotent un esprit logique remarquable

- 161 le décès d’Antonin le Pieux empereur romain de 138 à 161. Il fut le père adoptif de Marcus Aurelius Antoninus (futur Marc Aurèle) et Lucius Verus,

- 161 l’arrivée à la tête de l’empire romain de Marc Aurèle (40 ans) et Lucius Verus (31 ans) qui succèdent à l’empereur Antonin le Pieux. C’est la première fois que l’empire est confié à un tandem. La collaboration entre Marc Aurèle, épris de philosophie stoïcienne, et Lucius Verus, séducteur et jouisseur, se passera bien. Après la mort par apoplexie de Lucius Verus en 169, Marc Aurèle reste seul empereur.

- 1268 la prise de Jaffa par Baybars, sultan mamelouk bahrite d’Égypte

- 1274 le décès de Saint Thomas d’Aquin (voir ci-haut)

- 1669 la nomination de Colbert comme secrétaire d’Etat à la Marine. Colbert fera construire une flotte de guerre de 276 bâtiments, redonnant à la France la puissance maritime qu’elle avait perdue.

- 1765 la naissance de Nicéphore Niepce à Chalon sur Saône, inventeur en 1816 de l’héliographe, l’ancêtre de la photographie (mort le 5 juillet 1833).

- 1778 la découverte et l’exploration de l’île de Vancouver par le capitaine James Cook

- 1799 le Siège et la prise de Jaffa, en Syrie, par l’armée d’Orient, sous la conduite du général en chef Bonaparte. Le pillage dure deux jours. La peste se déclare dans l’armée française.

- 1814 la victoire de Napoléon sur Blücher à Craonne. Cette bataille est l’une de celles qui constituèrent la Campagne de France, période s’étalant de la fin du Ier Empire, à l’abdication de Napoléon

- 1875 la naissance de Maurice Ravel.

- 1884 : l’obligation faite aux habitants de Paris par le préfet Eugène René Poubelle de l’usage de réceptacles fermés pour l’évacuation des ordures. Très vite ces réceptacles prendront le nom de leur inventeur et se généraliseront dans toutes les grandes villes, réduisant considérablement la saleté habituelle aux voies publiques depuis le Moyen Âge.

- 1906 la Finlande qui devient le premier pays à accorder aux femmes le droit de vote.

- 1915 la naissance de Jacques Chaban Delmas, homme politique, ancien Premier ministre  (mort le 9 novembre 2000).

- 1925 l’Occupation de la Mongolie par l’Armée Rouge.

- 1926 la première conversation téléphonique transatlantique entre New York et Londres.

- 1932 la mort de l’homme politique français Aristide Briand.

- 1942 le décès de Pierre Semard syndicaliste des cheminots et dirigeant du PCF, fusillé par  les Allemand à la prison d’Evreux (Eure) - (né le 15 février 1887).

- 1945 : le franchissement du Rhin au pont de Remagen par les troupes américaines

- 1966 : le retrait de la France de la structure militaire de l’OTAN par décision du général de Gaulle

- 1995 le rétablissement de la peine de mort par le gouverneur de l’Etat de New York  George E. Pataki.

- 1995 le décès de Paul Emile Victor à 87 ans sur son îlot de Bora Bora, explorateur et savant français, (né à Genève le 28 juin 1907).

- 1996 la réception des premières photos de Pluton prise par le téléscope Hubble.

- 1999 le décès de Stanley Kubrick, célèbre metteur en scène américain né le 26 juillet 1928 à New York

- 2006 d’importantes manifestations en France contre le contrat premier embauche (CPE), après son adoption par le Sénat.

- ...