accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Le Dicton de la semaine > ARCHIVES > 09 - Septembre

Articles

SEPTEMBRE - Dicton régional

I n’y a pas d’ grain qu’i n’euche es’ palle.


dicton en patois Valenciennois (Rouchi)

Traduction littérale : Il n’y a pas de grain sans paille. - Signification : tout homme à ses défauts.

On appelle "rou­chi" le par­ler picard de la région de Valenciennes.

Ce terme n’est pas géo­gra­phi­que mais serait né au 19è siè­cle d’une erreur de lec­ture d’un texte ou il était ques­tion du « picard drou­chi », c’est-à-dire du « picard d’ici ». L’erreur serait due à l’abbé Grégoire, le conven­tion­nel qui jura la mort des dia­lec­tes en France et entama leur écrasement idéo­lo­gi­que.

Zeph Cafougnette est au nord ce que Marius est à Marseille. Ses aven­tu­res racontées par Jules Mousseron, mineur-poète, sont écrites dans sa lan­gue de tous les jours, ce patois "rou­chi", bran­che hen­nuyère du picard.

Cafougnette ren­contre un cama­rade...

"Alors Cafougnette, t’as trouvé d’l’ouvra­che ?

Ouais, mais ch’est ter­ripe ! Faut s’léver à qua­tre heu­res ! Faut déchinde à six chints mètes ! Faut ouvrer al caleur ! Faut sup­por­ter ch’porion qui est tou­dis sus tin dos ! T’as vingt minu­tes pour min­ger ! T’as pas l’drot ed’t’arrê­ter ! Et quand qu’t’armon­tes, t’es tell­mint mate que té t’lai­ches querre comme inne mou­que jusqu’à c’que ch’revel i sonne à tros heu­res du matin !

Mais ch’est ter­ripe ed’l’ouvra­che parel ! Et té fais cha ed’pis quand ?

Ed’pis... d’main matin !"

Faire taire le par­ler d’un ter­roir, c’est réduire l’his­toire au silence.