accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > LILLE (quartier de Wazemmes) : Jardin des drôles d’Waz’eaux > Le Jardin dans les médias > 2009

Articles

NORD ECLAIR - LILLE / VIE ASSOCIATIVE - le mercredi 04 novembre 2009 à 06h00

Une incitation à la solidarité sous toutes ses formes


Valentin ou l’engagement volontaire et solidaire.

Vendredi, l’association des Amis des Jardins Ouverts et Néanmoins Clôturés ont proposé aux habitants du quartier Wazemmes un rendez-vous festif et culturel en plein air.

Au programme : exposition, soupe collective et séance ciné.

La soirée a débuté par le vernissage de l’exposition de l’artiste-peintre Catherine Lavocat, qui pose la question surprenante de savoir ce qui différencie l’homme du sac plastique et incite par là à remettre en question ses gestes de consommateur. Puis, les personnes présentes ont goûté à la soupe élaborée par les habitant(e)s jardinier(e)s. Et trois films ont été projetés en plein air. Le premier film, Les choix de Valentin, réalisé par Marine Place, expose le quotidien d’un jeune homme qui partage son temps entre le lycée, l’hôpital où est soignée sa mère et son engagement auprès des réfugiés de Calais. Le film explique comment cet adolescent parvient peu à peu à l’âge adulte au travers de ces expériences qui le marquent profondément.

Quelques courageux ont lutté contre le froid pour assister au second film, Reconstruisons le(s) pont(s), docu-fiction sur le quartier du Pont Rompu à Tourcoing. Ce court-métrage, réalisé en mai avec l’association Zoom Allure, montre les galères des jeunes du quartier pour trouver un emploi. Non dénué d’humour, il porte son attention sur les gens volontaires qui oeuvrent dans ce quartier pour le désenclaver et redonner confiance à ses habitants.

Les plus téméraires ont visionné le dernier film réalisé encore par l’association Zoom Allure : La merveilleuse histoire de Coup de Pouce . Ce court-métrage explique sur un ton burlesque la marche à suivre pour créer sa propre épicerie solidaire. Tourné dans le quartier du Virolois à Tourcoing, on y découvre le quotidien du couple à l’initiative d’une épicerie de ce type.

Tous les participants de cette soirée sont repartis les doigts gelés mais la tête pleine de bonnes idées pour consommer mieux et agir dans l’intérêt de tous.

CORINNE DEFOORT (Correspondante locale)