accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > HELLEMMES : Le Bizardin > Réunions de concertation > 2003

Articles

20 h 30-22 h, local Boldoduc, square de l’Internationale, 213 rue Chanzy (Hellemmes)

Invitation à la 23e réunion de concertation (Hellemmes), le mardi 17 juin 2003


et compte-rendu de la 22e réunion, du 20 mai 2003

Proposition d’ordre du jour :

1) Aménagements du jardin
- Nouvelles du jardin et travaux en perspective…
- Comment continue t-on à structurer l’espace ?
- L’organisation actuelle convient-elle à tous ? Et cet été ?

2) Animations en perspective
- Manifestation festive à l’usine Mosley le samedi 28 juin avec le collectif CHAMP : Y participe t-on ? Si oui, sous quelle forme ?
- Festival Bio Diversité du 24 au 29 juin au Parc Matisse : qui veut venir ?

3) Diverses infos AJOnc
- Recherche de plus en plus active de rédacteurs pour L’Écho des Brouettes !
- Récit de voyage dans un jardin extraordinaire à Mérignies
- Prochain CA des AJOnc le mercredi 2 juillet à 18 h 30

Compte-rendu de la réunion de concertation du 20 mai 2003

(par Christiane et les AJOnc)
Présents : Violaine, Jean, Pierre, Charles, Annie, Christiane, Franck, Fabienne, Karine, Marie-Louise, Christophe
Excusé : Claude

Bienvenue aux nouveaux habitants jardiniers !

Violaine rappelle ce qu’est un « Jardin Ouvert et néanmoins clôturé » pour les nouveaux venus.

Questions : Qui jardine ? Qui a la clé ? Pour qui est la récolte ? Quelle pollution en réalité sur ce terrain ?

Les réponses : ceux qui le veulent ou le peuvent jardinent, mais on peut aussi venir au jardin pour passer un moment agréable, pour rencontrer des gens, ou pour une autre activité que le jardinage (par exemple Jean veut faire du « raku »).

Le problème de la clé : elle est remise aux adhérents qui le désirent et qui respectent la Charte (à lire absolument !). On fera refaire des clés dès que les serrures auront été changées. En attendant, Violaine en donne quelques unes (celle du grand portail et de la petite porte rue Dordin).

La récolte : elle est pour tous, on peut la manger ensemble par exemple, ou partager entre nous. On ne jardine pas pour soi tout seul.

La pollution : on sait qu’il n’y a pas une pollution grave, à part trop de plomb en certains points, suite à l’analyse commandée à l’I.S.A. (Institut Supérieur d’Agriculture) par les A.J.O.n.c. Les analyses pour tout le Terrain sans Nom que la Communauté Urbaine devait effectuer depuis un an ne sont toujours pas faites… Le budget pour le Jardin : 1’500 euros par an pour le fonctionnement (végétaux, petit outillage), et 4’000 euros une seule fois pour les gros investissements (bâche de la mare, matériaux pour l’abri, etc.).

Aménagements du jardin

La mare : il semble que les gens qui ont des petits enfants soient inquiets par rapport à la surveillance à propos de la mare car les parents ne pourront pas quitter les enfants des yeux lorsqu’ils seront au jardin. Violaine fait remarquer cependant que les parents sont responsables de leurs enfants sur le jardin et Fabienne ajoute que des dangers de la sorte existent partout en ville. On convient ensemble de prévoir, soit une petite clôture, soit des plantations qui en dissuadent l’accès. Franck et Charles iront le lendemain installer une petite barrière provisoire en attendant que les travaux de la mare soient finis.

La butte : quelques voisins n’apprécient pas ce belvédère sur leurs jardins ! Quelques personnes font remarquer cependant que la présence du jardin communautaire dissuade plus les regards à travers la palissade étant donné l’existence de la clôture. De plus, les habitants jardiniers en adhérant à la démarche de jardin communautaire s’engagent à respecter les autres, il y a peu de risque qu’ils s’amusent à regarder les jardins privatifs pendant des heures ! Par respect pour leur intimité, il est proposé de : planter sur la butte pour créer un rideau végétal - abaisser le niveau, en prenant de la terre pour faire une butte dans l’angle à gauche du portail (rocaille) - demander à la mairie de faire du terrassement pour enlever de la terre : boucher les fossés, faire la butte dans l’angle, et enlever le reste si possible. Christophe et Franck se rendront à la mairie pour faire cette demande à M. Muselet. Certains d’entre nous aimeraient cependant qu’il reste un relief sur le jardin.

Le potager : Pierre, notre jardinier savant, dit qu’au début, il faudra planter comme on veut au potager pour tester sa qualité (terre rapportée par la mairie après décaissement pour le potager). Il y a des plantes « sensibles », dit-il. Par exemple, si on plante de la salade et qu’elle crève, c’est mauvais signe ! Si le mouron pousse bien, c’est qu’il y a beaucoup d’azote. S’il y a de la prêle en abondance, c’est que la terre manque de chaux. Il faudra récolter, à part la salade, tout le savoir de Pierre ! Violaine distribue un document expliquant les méthodes de rotation et d’associations des cultures en jardinage biologique ainsi que les dates de semis des différents légumes du potager. Il est trop tard dans la saison pour certaines cultures (ail, fèves, maïs…) mais encore temps pour beaucoup d’autres : carottes, choux, épinards, haricots, laitue, navet, radis, tomates, poireau, courgette, potiron…

Le point de compostage : Franck demandera aux jardiniers de la Ville de déposer sur le jardin feuilles et verdure coupées pour la couverture du sol ou l’enrichissement du compost. Attention : il faut veiller à l’équilibre entre matières vertes (déchets végétaux) généralement riches en azote et matières ligneuses (bois, paille,…) riches en carbone. Pierre propose qu’on récupère du fumier de cheval, à Villeneuve-d’Ascq par exemple (Poney Club), c’est gratuit, mais il faut une remorque. Le point de compost doit être reconstruit. On le laissera soit au même endroit soit entre la butte et le potager. Chacun rapportera ce qu’il coupe dans son jardin, et les déchets végétaux de sa poubelle (à mettre à part dorénavant) sauf les agrumes.

Les plantations

Samedi (jour de l’inauguration), Charles a planté : un cornouiller, du houblon, deux genêts, des impatiences ; Claude, Sabine et Chloé : des plantes récupérées dans les fossés du terrain (flore très riche inventoriée par Annick) - bouillon blanc, mauve, menthe, tanaisie, millepertuis. Merci à Sabine et Chloé pour leur don d’arroche, de bettes et de giroflée. Auparavant, Violaine et Claude avaient déjà semé capucines, pois de senteur, ipomées, et des fleurs sauvages en mélange. Franck propose des pois grecs et des giroflées.

Pierre a rapporté à la réunion des graines de lavatères et des tomates cerises, des salades, des courgettes, des soucis, des cosmos, que Franck plantera très vite, dans le désordre, sur le potager. On mettra aussi au potager des potimarrons. Bonne nouvelle : il y a une réserve de framboisiers le long du mur, paraît-il.

Pour marquer ce qu’on a planté, prévoir des étiquettes (Violaine va en acheter), pour qu’on ne replante pas sur ce qu’un autre a mis ! À propos, lire absolument l’article de Jérôme dans L’Écho des Brouettes n° 2, ou sur le site des Ajonc.

Travaux et aménagements à prévoir sur le jardin

On a déjà : un potager, une mare (vide !), une butte… et diverses choses, en vrac : il y a du boulot !
- construire le point de compost
- acheter les outils : Claude a déjà proposé une liste, Charles propose que chacun utilise provisoirement ses outils personnels
- construire un local à outils
- prévoir la récupération de l’eau
- prévoir un affichage pour les gens qui passent, les riverains : un grand panneau dans la grande longueur par exemple
- aménager la mare
- aménager la butte : à revoir selon la réponse de la mairie
- prévoir un référent budget
etc.

On parle aussi du rythme des réunions : peut-être vaudrait-il mieux se réunir désormais plus fréquemment (et moins longtemps à chaque fois, du coup !) pour se décider sur l’aménagement effectif du jardin. On tranche pour se voir tous les samedis sur le jardin à partir de 14 h, on discutera ainsi en direct des aménagements à effectuer. RENDEZ-VOUS donc tous les samedis à partir de 14 h au Jardin sans Non.

À bientôt les amis !

Les Fenêtres qui parlent

Une réunion bilan a eu lieu à la Maison de la Nature et de l’Environnement le 7 mai, conviant les participants des quartiers de Fives, Wazemmes, Hellemmes et Moulins à réagir sur l’édition 2003. Les AJOnc ne seront plus porteurs du projet en 2004 et cherchent donc des gens ou associations désireux de prendre le relais. N’hésitez pas à nous appeler si ça vous intéresse !

Informations diverses

- Proposition des habitants jardiniers de Wazemmes : on peut récupérer sur un terrain voué à construction, à Aillicourt (pas loin d’Orchies), toutes sortes de fleurs sauvages qu’un particulier avait semées et qui seront perdues. Ce sera le jeudi 29 mai. Rendez-vous à 11 h pour ceux que ça intéresse au Jardin de Wazemmes, 12 rue de l’Hôpital St Roch.
- Prochain Conseil d’Administration des AJOnc : le mercredi 21 mai à 18 h 30 au local des AJOnc (13, rue Montaigne à Lille-Moulins)
- Réunion de préparation pour la programmation des AJOnc à la Maison folies de Wazemmes en octobre 2004 dans le cadre de Lille, capitale européenne de la culture, chez René le vendredi 23 mai à 19 h.