accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Formations, Grainier, Compost, Fiches techniques, Biocabas > 5 - Fiches techniques > Faune

Articles

Un locataire discret de nos mares...

La Nèpe cendrée (Nepa cinerea)


On l’appelle aussi la punaise scorpion, en référence à la forme de ses pattes antérieures.

De la classe des hétéroptères (punaises), cette punaise aquatique, très commune dans les eaux stagnantes, comme les mares, étangs et marais, mais également très discrète, est un prédateur qui s’attaque à divers invertébrés aquatiques, tétards et jusqu’à de petits poissons malgré ses deux centimètres de long, ses grandes pattes antérieures, aplaties et élargies, qui lui donnent ce faux air de scorpion, étant particulièrement adaptées à la capture de ces diverses proies.

Tapie sur le fond boueux de la mare, le corps enduit de vase pour mieux se dissimuler, la nèpe guette sa proie. Dès que celle-ci passe à sa portée, elle bondit soudainement, l’enserre dans ses deux pattes antérieures et la mange...Elle est également capable d’infliger de douloureuses piqûres grâce au rostre acéré dont elle est dotée comme toutes les punaises. L’appendice prolongeant le corps de la nèpe n’est ni une queue ni un dard mais un siphon d’une quinzaine de mm qui permet à l’insecte de capter l’air en surface.

Photo Namir Cheikh(AJOnc)