accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Formations, Grainier, Compost, Fiches techniques, Biocabas > 5 - Fiches techniques > Faune

Articles

L’Epeire


Araignée commune dans nos jardins et précieuse auxiliaire...

Araignées très commune de nos jardins, les épeires font partie de la famille des araneidae, le trait distinctif de cette famille étant la fabrication par ses membres d’une toile géométrique perpendiculaire au sol.

On trouve des épeires dans la nature mais également en grande quantité dans nos jardins tout autour de nos maisons, car elles semblent avoir compris que la lumière émanant de nos demeures est une bénédiction pour elle car elle attire de nombreux insectes nocturnes dans leurs pièges .

Ces araignées sont très belles et d’une taille respectable ( jusqu’à 5cm pour l’épeire angulaire) et il en existe plusieurs sous-espèces. Citons par exemple l’épeire diadème, très courante dans nos jardin et facilement reconnaissable grâce à la triple croix blanche sur son abdomen, l’épeire fasciée dont le sien est orné de bandes jaunes argentées et noires, l’épeire soyeuse à large ventre festonné et argenté...

Les épeires de par leur nombre sont de précieuses auxiliaires pour l’homme car elles constitue un premier barrage aux insectes ayant des velléités d’envahir nos foyers, c’est ainsi que bon nombre de moustiques, taons et autres insectes nuisibles à l’homme sont éliminés par leurs bons offices.

L’épeire, comme la plupart des araignée sous nos latitudes, n’est agressive et ne va attaquer pour mordre que si elle se sent en danger et n’ait plus d’autre possibilité et, hormis le malmignathe [petite araignée noire avec des points rouges, cousine de la veuve noire (latrodectes mactans) que l’on peut rencontrer en Corse et peut-être aussi dans le sud de la France], aucune ne pose de réels problèmes chez nous ; En cas de morsure le risque se situe plus du côté de l’infection que du venin.

Photos AJOnc (sur le jardin communautaire de Wazemmes)