accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > ROUBAIX : Jardin De tout le monde > La Vie sur le jardin communautaire De tout le monde (ex. jardin Singulier Pluriel)

Articles

La Voix du Nord - Actualité Roubaix - lundi 23.03.2009, 05:03

Foyer Singulier-Pluriel : « Ici, pas de pensionnaires, mais des habitants »


Dans le jardin communautaire, on a planté symboliquement un premier cerisier.

 LIEU DE VIE 

On a coupé le ruban et planté symboliquement un arbre, vendredi au foyer Singulier-Pluriel de Roubaix. Ce lieu de vie pour personnes handicapées géré par les Papillons Blancs Roubaix-Tourcoing a ouvert ses portes en août dernier, mais vient juste d’être inauguré. Sa particularité : être ouvert à tous les habitants, complètement intégré dans la vie du quartier.

PAR WILFRIED HECQUET

roubaix@lavoixdunord.fr

Au 212, rue de Lille, fleuriront entre autres des cerisiers. Le premier a été planté dans ce qui sera le jardin communautaire porté notamment par l’association Entre deux parcs. Ce jardin, lieu d’échange et d’ouverture, est situé derrière le foyer Singulier-Pluriel, mais bien évidemment ouvert aux habitants du quartier, invités à partager des moments de vie avec les nouveaux Roubaisiens qui vivent à leurs côtés depuis août 2008. Car « ici, vous ne rencontrerez pas de résidents, encore moins de pensionnaires ou d’hébergés, mais des habitants, des Roubaisiens  », a souligné le directeur du foyer, José Pagerie.

Ainsi, espère la maire de quartier Assya Guettaf, « dans ce bel espace fleuriront aussi les relations entre les habitants du quartier  ». Car « chacun est ici le bienvenu, que ce soient les familles, les voisins, les amis et même les curieux !  », a encore insisté José Pagerie. Générer des actions au pluriel, c’est justement la singularité de ce lieu de vie, son nom parlant ainsi de lui-même. Sa réalisation s’est faite avec l’appui rapide de la municipalité de Roubaix, voyant là un bel exemple concret de sa volonté de réussir la mixité sociale et humaine dans la cité.

René Vandierendonck n’a pas caché sa joie lors de l’inauguration, s’adressant aux responsables des Papillons Blancs dont sa responsable pour Roubaix-Tourcoing, Coryne Husse : « J’ai rencontré chez vous des gens remarquables. Les Papillons Blancs Roubaix-Tourcoing, c’est 1 000 emplois, 1 300 personnes accueillies et encore des perspectives. À peine ouvert, ce foyer a déjà une liste d’attente de 149 personnes... » A ce sujet, Coryne Husse a adressé ses pensées « aux 300 personnes déficientes intellectuelles adultes qui attendant un hébergement adapté à leurs besoins sur notre territoire. Prochainement, l’association déposera un projet de création d’établissement qui ne répondra malheureusement qu’en partie à ces besoins, et nous le déplorons.  » Enfin, René Vandierendonck n’a pas oublié d’insister sur un point qui lui tient à coeur : « Je voulais aussi remarquer que la participation des habitants ici a été exemplaire, ils ont été les acteurs de ce changement ! » L’on sait en effet, que l’arrivée de ce type de foyer n’est pas toujours perçue de manière positive dans un premier temps. Parfois pour des raisons pratiques comme actuellement au Crouy (lire ci-dessous), à deux pas de cette même rue de Lille, où aujourd’hui pourtant chacun est heureux de voir ce qu’apporte Singulier-Pluriel au quartier. •