accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > DENAIN : Jardin des Grandes Gamelles > Le Jardin dans les médias

Articles

La Voix du Nord - Le Denaisis - lundi 13.07.2009, 04:46

Art, nature, recyclage et social, un festival pour les réunir tous


Hier, le vent souf­flait fort. Ici, l’artiste Christelle Herbert et son mari conso­li­dent une par­tie de leur ins­tal­la­tion.

ENVIRONNEMENT

Pour sa pre­mière édition dans le Denaisis, le fes­ti­val « Art tourne à t’nature » n’a for­cé­ment pas attiré la foule. Mais ce n’est pas en quan­tité mais en qua­lité que se mesure cette mani­fes­ta­tion. Les échanges y sont à l’image de ceux que le cen­tre socio­cultu­rel du fau­bourg Duchâteau a tou­jours mis en avant : sim­ples, spon­ta­nés et sur­tout sans fron­tiè­res. Il vous reste une jour­née pour y goû­ter.

PAR CÉDRIC GOUT

denain@­la­voix­du­nord.fr

Comme nous le rap­pe­lions dans notre édition d’hier, c’est le cen­tre social du fau­bourg Duchâteau qui a eu l’idée de cet événement. Elle était d’autant plus inté­res­sante que le quar­tier subira, dans les années qui vien­nent, une grosse trans­for­ma­tion avec le pro­jet ANRU. Pour autant, le ter­rain vert sur lequel est orga­ni­sée la mani­fes­ta­tion res­tera comme tel et le jar­din com­mu­nau­taire prévu devant la ferme Thonville a été inclus dans le pro­jet. Pour Jean-Michel Gourdin, le direc­teur du cen­tre, c’est le fruit d’un tra­vail de plu­sieurs années qui se concré­tise par un événement. «  Chaque quar­tier de Denain déve­loppe quel­que chose de par­ti­cu­lier pour faire venir l’ensem­ble des gens de la ville sur un site. Le fau­bourg est le seul quar­tier de Denain à avoir un ter­rain vert aussi grand. » Il est aussi « rare­ment uti­lisé » selon Patrick Roy, le député-maire, venu avec des élus samedi matin, rap­pe­lant par leur pré­sence que la muni­ci­pa­lité finance la moi­tié de l’opé­ra­tion.

Un ter­rain inté­res­sant donc, et de plus, situé à proxi­mité de l’Escaut. « Le canal est un atout et non pas une cou­pure » ajoute Jean-Michel Gourdin. En effet, pour René Penet, res­pon­sa­ble des AJONc, Association des amis des jar­dins ouverts et néan­moins clô­tu­rés, co-orga­ni­sa­trice de l’événement, l’Escaut est à valo­ri­ser « en tant que lien de la ville avec les autres vil­les ». Une idée pour une pro­chaine édition, lui qui, comme son pré­si­dent, Claude Pruvot, pré­sent hier sur le site, aime­rait voir le fes­ti­val se péren­ni­ser à Denain. L’asso­cia­tion se déve­loppe en effet sur le Valenciennois puisqu’après un jar­din com­mu­nau­taire à Escaudain, Condé-sur-l’Escaut, Rosult, un à Denain en cours, un autre pour­rait voir le jour à Douchy-les-Mines, près du bou­lo­drome. Un jour peut-être, on pourra voir tous les acteurs de ces jar­dins par­ta­gés du Denaisis se réu­nir sur le ter­rain vert du fau­bourg pour une autre édition d’« Art tourne à t’nature ».

En atten­dant, hier, pour le deuxième jour de la mani­fes­ta­tion, la fête était bien au ren­dez-vous. Grâce aux Grande Gamelles qui ont pré­senté un spec­ta­cle de marion­net­tes réa­li­sées par leurs soins, à des jeu­nes venus sla­mer sur une scène, à d’autres asso­cia­tions et aux six artis­tes en com­pé­ti­tion. Depuis samedi matin, la phy­sio­no­mie du ter­rain évolue au rythme de l’avan­cée de leurs créa­tions. Christelle Herbert, hier, peau­fi­nait une oeu­vre faite en majo­rité de bois et basée sur un exa­gramme chi­nois évoquant la fra­ter­nité entre les hom­mes. Dans ce fes­ti­val, cha­que artiste en com­pé­ti­tion tra­vaille avec du maté­riel de récu­pé­ra­tion et à sa pro­pre expres­sion. Mais ils sont tous pro­ches de la nature. •

Aujourd’hui : 9 h-11 h, ate­lier pote­rie de 10 h 30 à 18 h, visite des per­for­man­ces 12 h 30, pique-nique 18 h, remise du prix du concours d’artis­tes 19 h, lan­ce­ment des concerts avec apéro-bio et buf­fet (3 E).