accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Festival des JONC – Festival des GENS > Sur les jardins > 2009

Articles

La Voix du Nord - Le Denaisis - lundi 13.07.2009, 04:46

Art, nature, recyclage et social, un festival pour les réunir tous


Hier, le vent soufflait fort. Ici, l’artiste Christelle Herbert et son mari consolident une partie de leur installation.

 ENVIRONNEMENT 

Pour sa première édition dans le Denaisis, le festival « Art tourne à t’nature » n’a forcément pas attiré la foule. Mais ce n’est pas en quantité mais en qualité que se mesure cette manifestation. Les échanges y sont à l’image de ceux que le centre socioculturel du faubourg Duchâteau a toujours mis en avant : simples, spontanés et surtout sans frontières. Il vous reste une journée pour y goûter.

PAR CÉDRIC GOUT

denain@lavoixdunord.fr

Comme nous le rappelions dans notre édition d’hier, c’est le centre social du faubourg Duchâteau qui a eu l’idée de cet événement. Elle était d’autant plus intéressante que le quartier subira, dans les années qui viennent, une grosse transformation avec le projet ANRU. Pour autant, le terrain vert sur lequel est organisée la manifestation restera comme tel et le jardin communautaire prévu devant la ferme Thonville a été inclus dans le projet. Pour Jean-Michel Gourdin, le directeur du centre, c’est le fruit d’un travail de plusieurs années qui se concrétise par un événement. « Chaque quartier de Denain développe quelque chose de particulier pour faire venir l’ensemble des gens de la ville sur un site. Le faubourg est le seul quartier de Denain à avoir un terrain vert aussi grand. » Il est aussi « rarement utilisé » selon Patrick Roy, le député-maire, venu avec des élus samedi matin, rappelant par leur présence que la municipalité finance la moitié de l’opération.

Un terrain intéressant donc, et de plus, situé à proximité de l’Escaut. «  Le canal est un atout et non pas une coupure » ajoute Jean-Michel Gourdin. En effet, pour René Penet, responsable des AJONc, Association des amis des jardins ouverts et néanmoins clôturés, co-organisatrice de l’événement, l’Escaut est à valoriser « en tant que lien de la ville avec les autres villes ». Une idée pour une prochaine édition, lui qui, comme son président, Claude Pruvot, présent hier sur le site, aimerait voir le festival se pérenniser à Denain. L’association se développe en effet sur le Valenciennois puisqu’après un jardin communautaire à Escaudain, Condé-sur-l’Escaut, Rosult, un à Denain en cours, un autre pourrait voir le jour à Douchy-les-Mines, près du boulodrome. Un jour peut-être, on pourra voir tous les acteurs de ces jardins partagés du Denaisis se réunir sur le terrain vert du faubourg pour une autre édition d’« Art tourne à t’nature ».

En attendant, hier, pour le deuxième jour de la manifestation, la fête était bien au rendez-vous. Grâce aux Grande Gamelles qui ont présenté un spectacle de marionnettes réalisées par leurs soins, à des jeunes venus slamer sur une scène, à d’autres associations et aux six artistes en compétition. Depuis samedi matin, la physionomie du terrain évolue au rythme de l’avancée de leurs créations. Christelle Herbert, hier, peaufinait une oeuvre faite en majorité de bois et basée sur un exagramme chinois évoquant la fraternité entre les hommes. Dans ce festival, chaque artiste en compétition travaille avec du matériel de récupération et à sa propre expression. Mais ils sont tous proches de la nature. • >

Aujourd’hui : 9 h-11 h, atelier poterie de 10 h 30 à 18 h, visite des performances 12 h 30, pique-nique 18 h, remise du prix du concours d’artistes 19 h, lancement des concerts avec apéro-bio et buffet (3 E).