accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Apiculture > Comptes-rendus de l’atelier API

Articles

...Si tu vois une abeille, rends-lui tout ce qu’elle fait pour toi... Michaël

Compte-rendu des Visites de Printemps 2009


Les visites de printemps des ruches actuellement actives ont révélé des colonies saines et abondantes en couvain. Des photographies ont été réalisées pendant les interventions. Ces images ont été mises sur CD et font partie de la documentation Apiculture des AJonc.

Faux Bourdon Ruche du Jardin Comme une aut’ terre

Ruches du Local, des ReTrouvailles n°1, du Comme une aut’ terre, de wazemmes

Ces quatre ruches ont été entièrement visitées et nettoyées. Les colonies sont grandes et très actives. Aucune maladie n’a été décelée. Le couvain est très abondant, régulier et bien bombé. Les réserves des cadres de corps en miel, nectar et pollen sont importantes. Elles ont été rehaussées. Les planchers ont été changés et les toits ont tous été remplacés par des toits-greniers neufs en une seule pièce. Ce qui rend leur nettoyage plus facile et diminue considérablement les interstices qui sont des nids d’humidité et de pontes diverses d’hôtes indésirables pour les ruches. Les planchers en bois plein seront progressivement remplacés par des planchers plastiques entièrement ventilés (type Nicotplast). Cela évitera l’humidité en fond de ruche qui occasionne un pourrissement du bois et permettra à toutes les impuretés de tomber au fur et à mesure au sol. L’utilisation de ce type de plancher est optimale. Ils sont lavables à l’eau javellisée et assurent une bonne hygiène et une bonne aération de la ruche. Le plancher étant une zône de passage permanent des abeilles, il est important qu’il soit régulièrement entretenu même s’il existe des abeilles nettoyeuses. C’est également une lutte efficace contre les varroas qui, pour une partie, tomberont à travers le plancher au lieu de rester dans la ruche pour se multiplier et réinfecter le couvain et les abeilles.

Ruche du Local

La colonie et les cadres de couvain ont été entièrement transférés dans une nouvelle ruche propre pour des raisons d’absence de nettoyage et de contrôle depuis longtemps. Les cadres de corps étaient complètement collés par de nombreuses constructions adventices et une quantité de propolis très importante. L’emplacement de la ruche a été conservé car elle est à un bon endroit pour la sécurité des personnes qui transitent en nombre important sur le jardin. Un élagage des branches qui surplombaient la ruche a dû être effectué car la possibilité d’envol des abeilles était de plus en plus réduite, du fait de l’envahissement important de la végétation. Cette ruche, proche de la mare, était en permanence à l’ombre et sur un sol très humide. Cela permettra la plantation d’une petite zône de prairie fleurie, au soleil de baigner la ruche et aux abeilles d’évoluer dans de meilleures conditions.

Ruches des ReTrouvailles n°1 et du Comme une aut’ terre

Elles ont été équipées de couvre-cadres vitrés qui permettent un contrôle aisé du remplissage des hausses à miel sans ouverture et sont un véritable plaisir pour les yeux lors des observations.

Ruche de wazemmes

Elle a été déplacée vers l’intérieur de la prairie fleurie, à l’arrière du potager, pour l’éloigner de l’allée de passage qui se trouvait trop proche de l’arrière de la ruche. Ce qui assure une meilleure sécurité pour les passages fréquents qui ont lieu sur cette allée.

Ruche du Bizardin

La ruche se trouve toujours dans le rucher d’un apiculteur qui s’est occupé de son traitement anti-varroa cet automne. La colonie et les cadres ont ensuite été transférés dans une nouvelle ruche propre. L’effectif des abeilles a légèrement diminué en raison de l’infection mais la colonie reste active. Un rehaussage a été effectué. Pour des raisons d’attente d’éclosion du couvain mâle (contenant plus de varroas) et afin de mieux évaluer l’efficacité du traitement, l’apiculteur nous conseille d’attendre avant de réintégrer la ruche dans un jardin. Cette ruche devait être placée sur le jardin du Pré Muché (qui a perdu sa ruche cet hiver) en raison des difficultés actuelles pour la remettre sur le Bizardin. L’apiculteur nous propose plutôt de la réintégrer dans le rucher des AJOnc vers le mois de septembre.

Ruches Montebello et ReTrouvailles n°2

Ces deux ruches ont été entièrement nettoyées et sont équipées de cadres de corps montés. Elles sont sur site, en attente de transferts d’essaims.