accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > DENAIN : Jardin des Grandes Gamelles > Le Jardin dans les médias

Articles

La Voix du Nord - Edition Valenciennes » Autour de Valenciennes » Le Denaisis » - samedi 27.09.2008, 05:03

Au Faubourg, pour le jardin communautaire, les Grandes Gamelles ont planté des chaises.


Pour délimiter les 3000m² du jardin, des chaises ont été plantées avant d’être tressées de saules.

Dans le cadre du projet ANRU, un jardin communautaire de 3 000 m² va être réalisé en face de la ferme Thonville. Le centre social, la ville de Denain et l’association Amis des jardins ouverts et néanmoins clôturés (AJONC) portent ce projet à la fois écolo et social.

L’association existe depuis dix ans et a imposé son concept peu à peu dans le paysage urbain. À Denain, une réflexion s’est engagée en 2006 et un groupe d’habitants du Faubourg a visité des jardins communautaires à Lille. Cette année, le même groupe est allé à Escaudain où un domaine du même type a été installé. Des liens se sont noués et Les Grandes Gamelles - c’est le nom du groupe -, ont poursuivi le travail au sein d’un comité de pilotage. C’était cette fois du sérieux.

Un terrain a ainsi été choisi. Au départ, près du stade de football, il a été déplacé en face de la ferme Thonville où, il est vrai, il y a davantage d’espace. La semaine dernière, René Pelet, le président des AJONC, est venu avec un camion et deux membres de l’association pour poser les bases du futur jardin. Des bases créées avec des chaises plantées dans le sol et des saules entrelacés. Les Grandes Gamelles étaient là, bien sûr, toutes très motivées. « On a envie de cultiver, de planter des fleurs, lance l’une d’entre elles. On va même faire du miel et organiser des fêtes. » La première est d’ailleurs prévue aujourd’hui de 11 h 30 à 16 h 30 avec un pique-nique partagé et diverses animations.

Le jardin sera constitué d’une mare, de potagers biologiques, d’une prairie fleurie et plantée d’essences régionales, d’un four à pain d’écoconstruction en saules (cabanes pour enfants) et des jardins carrés seront expérimentés à l’école Descartes. « Tout sera réalisé progressivement, indique Benjamin Gourdin, membre de l’association, car tout se décide au cours de réunions de concertation. Ici, c’est l’esprit collectif qui prime. »

L’esprit collectif et également écocitoyen un bienfait pour des habitants vivant dans des immeubles. • C.G.

Du réseau AJOnc, communiqué : il faut lire ...René Penet, le direteur des AJOnc... (l’actuel président des AJOnc étant Claude Pruvot)