accueil | Plan du site | Agenda | Grands évènements | Liens | Espace adhérent

Accueil > Les Jardins > HELLEMMES : Le Bizardin > Réunions de concertation > 2003

Articles

local Boldoduc (213, rue Chanzy), de 14 à 15 h 30

Invitation à la 28e réunion de concertation (Hellemmes), le 4 octobre 2003


et compte-rendu de la réunion du 20 septembre 2003

Proposition d’ordre du jour :

- 1. Aménagements du jardin (14 h-15 h)

  • Bilan des travaux des 25 et 26 septembre sur le jardin
  • Point sur la préparation du chantier de la mare et de l’accueil des volontaires d’Unis Cité le 6 octobre, programmation de la suite du chantier
  • Validation des types d’arbres et arbustes à planter sur le jardin
  • Nouvelles sur la possibilité de construire sur le terrain

- 2. Fonctionnement du jardin (15 h-15 h 15)

  • Bilan de la participation du Jardin sans noN à la braderie Boldoduc
  • Validation du questionnaire bilan à envoyer

- 3. Diverses infos AJOnc (15 h 15-15 h 30)

  • Les Fenêtres qui parlent à Hellemmes en 2004 : y a t-il des gens intéressés pour reprendre le flambeau ?
  • Réunion carte verte Lille 2004 le mercredi 8 octobre à 19 h chez Cécile
  • Week end d’échanges ville/campagne à Coigneux le samedi 11 et dimanche 12 octobre
  • Sortie au lycée horticole de Lomme avec la Maison du Jardin le samedi 11 octobre sur le thème de « la lutte intégrée »
  • Bilan du CA des AJOnc du mercredi 24 septembre

Compte-rendu de la réunion de concertation du 20 septembre 2003

(par Violaine)
Présents : Hélène, Christiane, Bernard, Violaine, Claude, Anne Marie, Henri, Pierre, Jean, Franck, Marie Josée
Excusés : Charles, Annie, Fabienne

Validation du plan d’ensemble du jardin

Un plan d’ensemble du jardin vous a été transmis avec le dernier compte rendu. Il s’agit de savoir si des gens proposent des améliorations, des modifications au plan proposé, résultant de notre entrevue sur le Jardin sans noN le mardi 9 septembre.

Violaine suggère de réaliser quatre plans du labyrinthe en tressage et cinq autres en haie libre taillés de temps à autres (cf légende du plan n° 4) car la réalisation du tressage est un gros travail. Il faut en effet compter 50 brins pour 3 m de clôture tressée, brins de 3 m 40 de hauteur pour un tressage à 1 m 90. Pierre propose d’espacer les haies en saule tressé plus que sur le plan car elles peuvent devenir volumineuses. Henri dit que ces modules de haies pourraient également être réalisés avec des arbustes du type « charme ». Décision à prendre rapidement, avant les commandes d’arbustes !

Il est proposé, pour l’un des grands arbres du jardin (n° 8 du plan), le chêne de Charles mais sa croissance sera lente, un érable champêtre, un aulne ou un peuplier. Pour l’autre grand arbre du jardin (n° 7 du plan), Hélène suggère d’y mettre plutôt un arbre fruitier du type pommier ou merisier. Christiane réitère la demande de Charles de mettre des fruitiers le long de la palissade en béton au fond du jardin. OK mais il faut négocier avec la mairie de disposer d’espaces de production alimentaire plus grand dans le jardin. Avec la convention actuelle, nous n’avons pas le droit de manger des productions du jardin en dehors de l’espace potager à cause des risques de pollution. Franck peut avoir à disposition framboisiers, pommier, prunier, poirier, un hêtre et un saule.

Pour les jardins médiévaux, on peut récupérer des perches de noisetiers ou de saule à Croix, par l’intermédiaire des associations Blongios et Chico Mendès.

Pour ce qui est de la haie champêtre le long de la clôture, à gauche du grand portail, Violaine propose de faire deux tranchées parallèles pour densifier la haie et en faire une niche écologique plus importante. Elle pourrait être composée d’arbres à feuilles caduques (qui tombent en hiver), à feuilles persistantes (qui restent en hiver) et marcescent (feuillage qui flétrit sans se détacher) ce qui permettra d’abriter la faune tout au long de l’année. Soit une plantation en quinconce de 2 fois 13 m avec un écartement de 1 m entre chaque arbre et de 50 cm entre les 2 lignes c’est à dire 26 arbres au total. On pourrait y trouver : charme (marcescent), troène (persistant), viorne obier, aubépine, houx (persistant), fusain d’Europe, prunelier, nerprun (persistant), cornouiller sanguin, noisetier. Toutes ces essences sont régionales et adaptées au type de sol du jardin et leur fleurissement et fructification sont étalés tout au long de l’année. On a regardé à quoi ressemblaient tous ces arbustes sur des brochures, n’hésitez pas à consulter les livres des AJOnc pour mettre votre touche personnelle dans cette haie !

Planification des travaux par un engin de la commune

Le tractopelle de la mairie de Lille est mis à la disposition du Jardin sans noN le jeudi 25 septembre et le vendredi 26 septembre de 8 h à 15 h 30. Un camion sera présent le vendredi toute la journée pour évacuer les terres en surplus au cimetière d’Hellemmes. Chacun émet ses disponibilités pour suivre le chantier et indiquer au chauffeur les instructions :

  • Jeudi 25 septembre de 8 h à 12 h : Jean, Claude, Violaine
  • Jeudi 25 septembre de 13 h 30 à 15 h 30 : Hélène (à partir de 14 h), Christiane
  • Vendredi 26 septembre de 8 h à 12 h : Violaine (de 8 h à 10 h), Christiane
  • Vendredi 26 septembre de 13 h 30 à 15 h 30 : Claude, Franck

Voici comment on prévoit le chantier :
- 1 - L’engin gratte le sol du futur massif de fleurs n° 2
L’engin entame la couche superficielle de la butte côté droit (la terre du dessus est meilleure pour les plantations) jusqu’à ce que le massif atteigne une hauteur de 2 m à l’arrière avec pente progressive
- 2- L’engin comble avec cette terre le petit fossé entre le bâtiment arrière du voisin et le jardin (prolongement du travail du voisin), arrêt quand il atteint la palissade en béton (sinon, elle s’écroule !)
- 3- L’engin déplace les blocs de pierre de l’entrée du jardin au n° 17 du plan
- 4- L’engin gratte le sol du futur massif de fleurs n° 1
L’engin prend la terre de la butte côté gauche jusqu’à atteindre le niveau du sol d’origine pour l’emmener vers le massif de fleurs n° 1. Hauteur de 2 m à l’arrière avec pente progressive.
- 5- L’engin creuse les 2 tranchées pour la haie champêtre située à gauche du grand portail. Profondeur minimum : 60 m (n° 5 sur le plan)
- 6- L’engin commence les tranchées pour les petites haies en saule tressé (n° 4 sur le plan)
- 7- L’engin évacue la terre pour diminuer la longueur de la butte de 5 m, côté droit
- 8- L’engin grimpe sur la butte et évacue la terre pour diminuer la hauteur de la butte

L’évacuation de la terre ne pourra se faire qu’à partir du vendredi matin. Après avoir réalisé les buttes pour les massifs de fleurs, l’engin peut donc se consacrer le jeudi au creusement des tranchées pour la plantation future des arbustes. Même si ce travail n’est pas fini jeudi, mieux vaut consacrer le vendredi aux travaux d’évacuation de la terre de la butte ! Soyez présent pour suivre le chantier et accompagner le chauffeur dans les travaux !

Les travaux de la mare

Charles a proposé à l’association Unis Cité (elle propose à de jeunes volontaires des chantiers de différents types) de participer au chantier de la mare du Jardin sans noN, après en avoir parlé à Claude et Violaine. Ils ont dit OK au nom du groupe car Unis Cité avait besoin d’une réponse rapide et ils trouvaient que ça pouvait être une bonne manière de lancer le chantier de la mare. Un groupe de 14 personnes sera accueilli au local Boldoduc le lundi 6 octobre à 9 h. Petit tour de présentation des uns et des autres et le chantier commencera vers 11 h. Charles, Claude et Violaine seront présents ce jour là. Y aura t-il d’autres habitants jardiniers ?

Comment envisager ce chantier de la mare du début à la fin ?

- 1re étape : modelage et installation des matériaux avant la pose de la bâche

Cette étape consiste à remodeler la forme actuelle de la mare (adoucissement des paliers et rebouchage du fond) puis à mettre ces couches respectives en partant du sol : grillage évitant la percée de la bâche par d’éventuels rongeurs, sable sur 10 cm, moquette ou vieux tapis ou cartons dans le souci de protéger la bâche des cailloux du sol. Les volontaires d’Unis Cité seront sollicités pour réaliser ces travaux le lundi 6 octobre. Étant donné qu’il sera difficile d’être 14 dans la mare en même temps, on envisage de proposer à une autre partie du groupe d’avancer sur le creusement des tranchées pour les haies.

Pour préparer cette journée, il nous faut donc commander du grillage, du sable et trouver de la moquette et des cartons. Il nous faut au minimum 15 m3 de sable pour une mare de 6 m 80 sur 7 m. Franck se renseigne dès la semaine prochaine sur le prix du grillage à Leroy Merlin et du sable aux établissements Simon à Templeuve. Hélène et Claude travailleront à d’autres devis aux AJOnc le lundi 22 septembre. Henri met à disposition sa voiture break, si il y en a besoin, pour récupérer de la moquette aux encombrants par exemple. Hélène se propose d’aller jeter un œil aux encombrants d’Hellemmes qui ont lieu le premier mercredi du mois soit le 1er octobre cette fois ci.

- 2e étape : pose de la bâche, de la terre au dessus de la bâche et mise en eau

La pose de la bâche nécessite un temps particulier puisqu’elle est difficile à manipuler et fragile donc doit être recouverte de terre aussitôt. L’idéal serait que la mare se remplisse naturellement avec de l’eau de pluie. Cependant, on ne peut attendre trop longtemps l’arrivée de la pluie car, un trou dans la bache, et faut recommencer tout le travail ! Demandez aux habitants jardiniers de Wazemmes, ça leur est arrivé. Mieux vaut donc prévenir que guérir ! Charles a proposé de faire appel aux pompiers pour leur demander si on peut se brancher à une borne incendie pour remplir la mare. Hélène est volontaire pour rédiger la lettre qui sera remise par Charles au pompier qu’il connaît.

- 3e étape : creusement d’une tranchée

Il faut attendre quelques jours pour enterrer les morceaux de bâche qui dépassent du contour de la mare pour que le sable sous la bâche se tasse. Nous devrons créer une petite tranchée dans laquelle nous enterrerons les bords de la bâche en la lestant de pierre ou de bûches en bois.

- 4e étape : plantations aquatiques

La meilleure période de plantation est, pour les plantes terrestres de bord de mare, fin automne ou début printemps. Pour les plantes immergées, c’est plutôt d’avril à septembre.

On pourra prévoir aux alentours de la mare des refuges pour l’hibernation des batraciens et faune de la mare (pierres, souches, branches, feuilles etc.). On pourra également mettre des plantes aquatiques assez hautes côté sud pour empêcher un réchauffement trop important de la mare qui viendrait perturber l’équilibre naturel de la mare, l’idéal étant un ensoleillement au 2/3 de la surface.

Fonctionnement du jardin

Prévoit-on un moment spécifique pour échanger sur le fonctionnement du groupe pour voir si tout le monde est heureux dans le Jardin sans noN ? Ca ne semble pas enthousiasmer les foules ! Violaine, travaillant actuellement sur un questionnaire bilan pour le jardin de Wazemmes, propose de l’adapter pour Hellemmes, de le proposer à la prochaine réunion de concertation et de l’envoyer ensuite à tous les gens qui reçoivent les compte rendus. Ca vous convient ?

Vélo tour des JONC

Les AJOnc proposent un tour à vélo des jardins communautaires et partagés (un petit nouveau qui existe déjà à Lezennes fera partie du tour cette année !) le dimanche 21 septembre à partir de 15 h de l’association Ch’ti vélo au 2 avenue Willy Brandt. Si vous n’avez pas de vélo, c’est pas grave, Ch’ti vélo vous en prête un. Parcours : RDV à Chti vélo, jardin de Fives, Hellemmes, Lezennes, Moulins et Wazemmes. Retour prévu vers 19 h. Ce tour à vélo sera l’occasion d’échanger des graines entre les différents jardins communautaires. Annie et Charles seront sur le jardin pour accueillir chaleureusement les cyclistes !

Portes ouvertes de la Ferme du Sens le samedi 27 septembre

Les habitants jardiniers de tous les jardins communautaires sont sympathiquement invités par Bruno le jardinier de la Ferme du Sens à Villeneuve d’Ascq à venir découvrir ce lieu et participer aux animations qui s’y dérouleront le samedi 27 septembre de 10 h à 19 h dans le cadre des Portes ouvertes de la bio. Au programme : des conférences (« La vie du sol », « Les produits alimentaires », « Les plantes sauvages comestibles » à 11 h, 12 h, 14 h, 15 h, 17 h, 18 h), expo photo sur la faune et la flore des jardins, troc de plantes et graines, dégustations de produits bio etc. Ca se trouve au 270 rue des Fusillés à Villeneuve d’Ascq. Renseignements au 03 20 64 62 19.

Week end d’échanges Ville/campagne

Les AJOnc proposent un week end chez Hubert et Véronique Caron, agriculteurs au sud d’Arras les samedi et dimanche 11 et 12 octobre. Voici le programme :
- Samedi 11 octobre 2003

  • 10 h  : départ aller (rassemblement au 13 rue Montaigne à Lille).
  • Vers 12 h  : arrivée à Coigneux, sud de l’Artois, à la source de l’Authie.
  • 12-14 h  : accueil par Véronique Caron, présentation du site « production de plantes médicinales » ; apéro et présentation des uns et des autres, des habitants jardiniers citadins, membres des AJOnc, et des ruraux de l’association accueil paysans, en chantier solidaire sur « l’exploitation » de Véro depuis la veille ; échange d’expériences ; déjeuner « rapide » prévu par Véro.
  • 14-15 h 30  : installation du « campement » sur place (tentes) ou repli à couvert à la ferme (à Foncquevilliers) si mauvais temps.
  • 15 h 30- 18 h  :
    • option 1 : participation aux travaux lié à l’accueil sur le site : nettoyage, rénovation (suite) de murs torchis, rénovation de portes, fauchages d’herbes hautes et d’orties, …
    • option 2 : visite du jardin de plantes médicinales et randonnée sur les chemins alentours (conseillé aux enfants) ;
    • option 3 (à explorer et à confirmer) : visite d’une exploitation de maraîchage bio à Courcelles le comte à 15 kms (accueil par Marie-Paule), initiation au tressage en vannerie.
  • 18-20 h  : dîner sous forme d’ « auberge espagnole » (partage des nourritures et boissons amenées par chacun).
  • 20-22 h  : veillée feu de bois (ramenez vos instruments de musique, vous ne finirez pas baillonné et attaché à un arbre).

- Dimanche 12 octobre 2003

  • 8-10 h  : petit-déjeuner étalé et ablutions diverses.
  • 10-13 h  :
    • option 1 (suite) : participation aux travaux lié à l’accueil sur le site : nettoyage, rénovation de murs torchis, rénovation de portes, …
    • option 2 : grasse mat’. Aide à la préparation du banquet champêtre.
    • option 3 : cueillette de pommes.
  • 13-15 h  : déjeuner champêtre
  • 15-17 h  : cueillette de pommes (suite) et fabrication du jus de pommes « les AJOnc dans les champs » 2003, mise en bouteille.
  • 17-18 h  : démontage du « campement ».
  • 18-19 h  : apéro de départ « ce n’est qu’un au revoir ».
  • 19 h  : départ retour.

Un covoiturage est organisé et une participation aux repas sera demandée. Inscrivez-vous vite si le cœur vous en dit ! Appelez les AJOnc au 03 28 550 330.